• Voile « GPEN » – Une finale Or accrochée dans la douleur

    Vendredi 11 Mai 2018 – Le temps breton a répondu présent à tous ses clichés. Pluie, froid, vent soutenu, les Tahitiens ainsi que les 28 autres équipages Diam 24 engagés sur cette 2e journée du GPEN ont connu des 11-mai plus cléments.

    Pour profiter de cette « belle » journée brestoise, les organisateurs avaient concocté un programme corsé avec trois manches de stades nautiques et un raid côtier de 17 nm dans la rade de Brest jusqu’à Lanvéoc à l’Ecole navale.

    Après une première journée satisfaisante, les hommes de Teva Plichart avaient comme objectif de continuer sur leur lancée. Pour leur toute première journée de navigation de la saison dans la brise, la chose n’était pas simple. Leur première manche n’a pas été simple dans les 20 noeuds de vent établi mais les Tahitiens ont résisté pour terminer 6e sur 14 bateaux. Dans les deux manches suivantes, un scénario identique les positionnait à la 5e place.

    Pour le raid côtier qui suivait, Manutea Mahai remplaçait Quentin Ponroy blessé à la cheville. C’était donc dans une configuration nouvelle que les Tahitiens ont pris le départ. Rapidement, le bateau « TAH-118 » pointait aux avant-postes de la course, 3e place à la 2e bouée. Une mauvaise appréciation d’une marque et un déficit de vitesse ont mis à mal leur stratégie. Au final, Trésors de Tahiti terminait à la 14e place.

    Au terme de cette 2e journée, Tahiti pointe à la 6e place au classement général provisoire, qui leur permet de se qualifier dans le groupe Or où sont réunis les 14 meilleurs équipages issus des deux premières journées.

    Emmanuel Versace, manager : « Nous sommes des compétiteurs et c’est normal de vouloir toujours gagner. C’était la première fois de la saison que l’équipe naviguait dans du vent soutenu. Si nous étions arrivés devant des équipages qui naviguent depuis le mois de février dans toutes les conditions, je pense que tout le monde ferait du Diam 24 ! Non, la voile est sport difficile, stratégique qui demande beaucoup de préparation et de méticulosité. A nous maintenant de digérer cette journée sans et de rester concentrés sur cette dernière journée qui pourrait être la dernière journée de Trésors de Tahiti. »

    L’équipe Trésors de Tahiti au Grand Prix Ecole Navale-Championnat de France :
    Teva Plichart (skipper et GV), Pierre Pennec (barreur), Manutea Mahai (n°1)

    Classement général après la 2e journée : 6e

    Résultats du 11/05

    Manche 6 : 6e
    Manche 7 : 5e
    Manche 8 : 5e
    Manche 9 / Raid : 14e

    Résultats du 10/05
    Manche 1 : 3e
    Manche 2 : 1er
    Manche 3 : 4e
    Manche 4 : 6e
    Manche 5 : 6e


    Les Espoirs piégeaient par une réduction de parcours

    Les conditions étaient tout autre à Raiatea où se tenait la 2e journée de la Tahiti Pearl Regatta, le 10 mai. Partis dans un très petit temps, le Diam 24 des Trésors de Tahiti Espoirs avaient l’occasion de revenir sur la tête de la course mais l’organisation a décidé de réduire le parcours. Cette réduction de course n’a pas permis à l’équipage de Pierre Daniellot de revenir dans le match. Au terme de cette journée, les « Aito Iti » se classent à la 2e place au classement provisoire à égalité de points avec « Pearl Romance » de Pierre Cosso.
    L’équipe Trésors de Tahiti Espoirs à la Tahiti Pearl Regatta :
    Pierre Daniellot (skipper et barreur), Teahio Mahai (n°1) Alexis Gayet (n°1), Tom Lamotte (GV)

    Classement général après la 2e journée : 2e

    Résultats du 10/05
    Manche 3 : 2e
    Manche 4 : 7e

    Résultats du 09/05
    Manche 1 : 1e
    Manche 2 : 2e


    Suivez l’actualité sportive du Fenua sur www.sportstahiti.com.

    Communiqué

    Rejoindre la discussion

    arrow
    Translate »