• MMA : « J’ai l’Epic fighting 30 en ligne de mire » – entretien exclusif avec Huahine Boy

    Fraichement revenu de Californie, Tamahau McComb a remporté le dernier Tournoi de lutte qui s’est  tenu samedi dernier. Pour lui, ses résultats sont les fruits de ses entrainements de MMA aux Etats-Unis, où il a pu se mesurer à certains combattants de l’UFC.  Rappelons que Tamahau évolue, sous l’impulsion de notre champion Raihere Dudes, dans les compétitions du Epic Fighting depuis plus d’un an. Le  aito partira le 28 décembre 2015 aux Etats-Unis . Tamahau fera sa 4 ème entrée dans l’arène du Epic Fighting 30, le 23 janvier à San Diego. Focus sur « Huahine Boy » avec sportstahiti.com.

     

    Qui est Tamahau McComb ?

    • Nom : McComb
    • Prénom : Tamahau
    • Surnom : Huahine Boy
    • Age : 28 ans
    • Sport : MMA et autres sports de combat
    • Club : Islander MMA
    • Lieu de Naissance : Papeete

     11880494_825731017524795_483488077390920526_n

    L’interview :

    Pourquoi le surnom de « Huahine Boy » ?

    • « En fait je  ne suis pas né à Huahine mais j’ai vécu là bas pendant toute mon enfance, comme la plupart des jeunes  des îles. »

    Quelles sont les grandes lignes de ton parcours de combattant ?

    • «  J’ai remporté deux championnats de grappling à Tahiti, j’ai fait la Invad je suis arrivé troisième. J’aime bien le Jiu Jitsu mais je suis plus à l’aise en No Gi. D’ailleurs j’ai réussi à décrocher une médaille d’argent aux World Jiu Jitsu No Gi qui se sont déroulés au début du mois à Long Beach. Ensuite en boxe thaï, je n’ai fait que deux combats mais j’ai eu droits à des gros morceaux. (rire). La première fois que j’ai fait le Aito Nui je suis tombé sur Serge Darrouzes avec la ceinture en jeu. On a fait 5 rounds, j’ai tenu jusqu’au bout, j’étais content car l’important pour moi c’était de progresser en pied/poing, j’avais jamais fait de compétition de Muy Thay avant ça. Et si tu veux faire du MMA, il faut passer par plusieurs spécialités. Et en MMA j’ai fait trois combats, tous contre des durs à cuire. (rire) Mon premier combat j’ai gagné et ensuite je me suis incliné aux deux autres. Mais je n’ai vais pas m’arrêter là, je me prépare encore plus dur pour retourner dans l’octogone encore plus fort ! » 

    11951340_656768587757028_5233278982495376256_n

    Tu reviens d’un long « training » aux Etats-Unis ?

    • « Oui, récemment j’étais à Los Angeles je me suis entraîné avec un des coachs de Brandon Vera qui combat au One FC (une fédération de MMA qui prend de l’ampleur au Japon) et qui est le prochain prétendant pour la ceinture des super-lourds. Je m’entraine aussi avec Tony Ferguson, il évolue au UFC et il est actuellement N°9 de la catégorie light weight. Donc J’ai pu voir un aperçu de ce qu’est le haut niveau. »
    12241455_1196483003701763_5778268950239924871_n
    Tamahau McComb accompagné d’ Anthony Gonzalez et Tony Ferguson

    Et quel est ton niveau par rapport à lui ?

    • «  Franchement ! Je suis encore loin…(rire) Quand on fait des sparrings de trente minutes je tiens cinq minutes et après il me balance des clés toutes les vingt, trente secondes…(rire). Donc on a travaillé sur ça avec lui ; favoriser la technique et gérer ma puissance pour éviter de me cramer au bout de cinq minutes. Je sais qu’il y a encore du chemin à faire pour atteindre le haut niveau du MMA mais rien n’est impossible, il faut se donner les moyens. Je ferai tout pour le faire.»

    Comment arrives tu à financer tes déplacements et tes séjours à l’étranger ?

    • « En fait depuis plusieurs années j’ai beaucoup travaillé et économisé pour partir et financer ma préparation. C’est vrai que c’est pas facile ! Depuis mes combats aux Etats-Unis, j’ai connu des gens et des combattants de haut-niveau qui me font confiance et qui m’aident pour mes déplacements, mon logement… »

    12239910_1196181997065197_4219102172970059289_n

      Quels sont tes prochains projets ?

    •  « Le 28 décembre je retourne en Amérique, je vais me préparer pour mon prochain combat de MMA le 23 janvier pour l’Epic Fighting 30.»

    Un message pour les jeunes ?

    • « Oui, encore une fois pour les jeunes qui font des combats de rue ! Ça ne sert à rien. Si vous voulez mesurez votre puissance venez dans les clubs, venez aux compétitions. C’est vrai qu’il y a des jeunes qui ont été délaissés et ont ne leur a pas appris certaine valeurs. Alors intégrez des bons clubs, il y en a plein à Tahiti ! Ils vont vous apprendre au moins une chose essentielle : le respect. Et après si vous faites des compétitions vous pourrez être fier de ramener des titres au fenua et représenter au plus haut les couleurs de votre Pays. »

    20614_816009261845743_1787587622124499075_n

    • Suivez toute l’actualité sportive du fenua sur www.sportstahiti.com !

    Rejoindre la discussion

    arrow
    Translate »