• Course : Frédéric Tête finit 2ème dans la boue du Mud Run aux USA

    Frédéric

    Ce samedi 17 juin, Frédéric Tête participait au fameux Mud Run de Camp Pendleton en Californie. L’épreuve est organisée par des militaires au sein de leur camp de base depuis plusieurs années. Il s’agissait de 10 kilomètres de course à pied avec de nombreux obstacles et beaucoup de boue ! Sur les 1 500 warriors venus se salir dans cette épreuve mythique Frédéric finit avec une belle deuxième place. Il revient pour SportsTahiti.com sur son aventure :

    Frédéric
    Plus de 1 500 warriors sur la ligne de départ. (© Frédéric Tête)

    « Je pars dans la première vague, réputée être la plus rapide. Nous sommes un petit groupe à partir en tête ; le rythme n’est pas très élevé et je vais comprendre plus tard pourquoi les autres concurrents étaient prudents ! (sourire)

    Après quelques hectomètres commencent à s’enchainer les différents obstacles : portées de poids, passage sous des filets, pompes, sauts de barrières, échelles de corde… et bien sûr les fameuses « piscines » de boue, au milieu desquelles se trouvent des obstacles comme des filets, des murs à franchir ou bien de larges tuyaux à traverser à quatre pattes. 

    Le petit groupe de tête se délite progressivement au cours des kilomètres et des obstacles, et nous nous retrouvons plus que trois pour la fin de la course. Mes adversaires du moment sont plus jeunes (18 et 23 ans) et donc plus à l’aise dans les passages d’obstacles, je dois donc régulièrement refaire mon retard sur les parties pédestres.

    Les parties de course à pied sont rarement plates et nous devons parfois gravir des collines de sable abruptes dans lesquelles il faut planter les mains pour pouvoir monter. Les jambes deviennent lourdes au cours des kilomètres et des obstacles mais nous nous accrochons tous les trois, sans que personne ne puisse prendre l’ascendant. C’est dans le dernier mile que tout va se jouer, lors d’une montée de colline très boueuse et glissante. Un des jeunes attaque et je n’arrive pas à suivre, je perds quelques secondes sur lui. La fin de la colline s’enchaine avec une autre montée plus faible, j’essaie de relancer mais les jambes sont dures et je n’arrive pas à rattraper tout mon retard.

    Frédéric
    Les piscines de boue. (© Frédéric Tête)

    Le troisième larron est lui aussi décroché, quelques mètres derrière moi. L’obstacle suivant consiste à enchainer des sauts au dessus et des passages au dessous de rondins de bois placés à différentes hauteurs. Mon adversaire est plus à l’aise sur les sauts et je perds encore quelques secondes sur lui. Après une forte descente nous arrivons sur les derniers bassins de boue avec les derniers obstacles. Je vois le premier quelques mètres devant moi mais il m’est impossible de refaire mon retard. Après les 10 pompes obligatoires 20 mètres avant l’arrivée, je termine donc l’épreuve en 2ème position, à 15 secondes du vainqueur. Le 3ème franchit la ligne 25 secondes derrière moi.

    Nous sommes remplis de boue, épuisés, mais ravis d’avoir participé à cette épreuve originale et éprouvante !« 

    Suivez l’ensemble de nos Aito à l’international sur www.sportstahiti.com.

    Rejoindre la discussion

    arrow
    Translate »