• Volley Ball : Vaiteani Vaki, objectif devenir professionnelle

    Vendredi 15 Mai 2020 – C’est une des grandes promesses du Fenua en Volley-Ball, la jeune Vaiteani Vaki (15 ans) est originaire de Tiarei et évolue actuellement à Sens, une ville située à 100 km au sud-est de Paris, au sein du Sens olympique club. Elle y a rejoint d’autres tahitiennes bien connues du monde du Volley local, comme les sœurs Tehei et Tehea Labaste, ou encore Katia Tetuanui.

    Vaiteani côtoie aussi régulièrement l’équipe de France. En 2019, elle participe au championnat d’Europe M15 où elle est élue meilleure marqueuse du tournoi. En janvier 2020, elle se qualifie avec l’équipe de France M15 pour le deuxième tour des championnats d’Europe et est de nouveau élue meilleure attaquante. Enfin, elle a récemment été sélectionnée avec l’équipe de France U17 pour participer au premier tour des qualifications du championnat d’Europe 2020 U17.

    Ia ora na Vaiteani, comment as-tu commencé le Volley Ball ?

    Ia ora na tout le monde. Ce qu’il faut savoir, c’est que le Volley-ball est un sport familial, que ce soit côté maternel (PAOFAI) ou paternel (VAKI). J’ai donc toujours voulu pratiquer le même sport que ma grande famille. J’ai toujours eu le ballon à la main, ce qui m’a permis de commencer assez tôt le Volley-ball, c’est à dire à l’âge de 5 ans à TIAREI (Mehiti).

    Qu’est ce qui te plais dans ce sport ?

    Ce que j’aime dans ce sport, c’est lorsque le match est très disputé. J’adore les sensations que provoque le fait de marquer beaucoup de points. Par contre, ce que je trouve le plus dur c’est tout ce qui est en rapport avec le travail physique.

    Quels sont tes points forts et faibles ?

    Mes points forts sont l’attaque et les services et mon point faible actuellement c’est la réception.

    Quelle est la compétition qui t’a le plus marquée dans ta jeune carrière ?

    C’était récemment le Championnat d’Europe WEVZA U17 au Portugal où j’ai observé à quel point l’Italie était très forte. Les joueuses étaient grandes et excellaient dans tous les domaines. J’ai pu côtoyer le très haut niveau international.

    Comment fais tu pour gérer tes entrainements et tes études ?

    C’est vrai que c’est difficile de gérer les études, les compétitions et les entraînements, mais grâce au soutien de ma famille j’y arrive. Je suis parfois très fatiguée mais le volley-ball est plus qu’une passion, donc cela m’aide beaucoup à tenir le coup.

    Tes objectifs ?

    Mes prochains objectifs sont d’être qualifiée au championnat d’Europe tout d’abord. Ensuite d’intégrer l’Equipe de France senior et pourquoi pas faire les J.O 2024. Enfin à long terme, je souhaite devenir une grande joueuse pour réaliser une carrière professionnelle.

    Un mot à rajouter ?

    J’aimerais remercier ma famille, mes amis ainsi que tous ceux qui me suivent. J’aimerais aussi remercier Sport Tahiti pour l’interview et le suivi.

    Découvrez le SportsTahiti MAG’ #12 ici


    Questions découvertes :

    – Ton horoscope chinois et Français : Singe et Poisson
    – Ton poste sur le terrain : Réceptionneuse et Attaquante
    – Ta musique préférée : Jaloux de Dadju
    – Ton plat préféré : Le Ma’a Tahiti
    – Le sportif/La sportive qui te fais rêver : Earvin Ngapeth et Paola Ogechi Egonu
    – Ce que tu fais en premier le matin : je regarde mon téléphone

    Retrouvez le portraits de vos sportifs préférés sur www.sportstahiti.com.


    Toanui Maitere

    Rejoindre la discussion

    arrow
    Translate »