• Voile : « TRÉSORS DE TAHITI », vice champion de France

    Trésors

    Sensation au Grand Prix de l’École Navale, à Brest en Bretagne. Les Polynésiens terminent à la seconde place du championnat de France de Diam 24, derrière SFS. Une prouesse pour les « Trésors » qui avaient terminé au pied du podium lors de leurs trois premières compétitions de la saison.

    Une joie intense, libératrice. A peine deux ans après sa création, « Trésors de Tahiti » a été sacré vice-champion de France de Diam 24, à Brest, dans le cadre du Grand Prix de l’Ecole Navale. « C’est difficile de le réaliser, confie Teva Plichart qui ne peut retenir ses larmes. Après tous les moments durs que l’on a traversé, c’est vraiment incroyable ! »

    Ce succès, les Polynésiens l’ont bâti patiemment, eux qui courraient après un podium qui les fuyait depuis le début de la saison. « Après trois 4e places (GP de l’Atlantique, Spi Ouest France et GP de Guyader), nous sommes à Brest pour confirmer notre potentiel » assurait avant le début de la compétition le manager de l’équipe, Emmanuel Versace.

    Trésors
    Les « trésors » en argent ! (©Trésors de Tahiti)

    Dès la première journée, jeudi 25 mai, les « Trésors » donnent le ton. Aux courses off-shore, ils s’offrent la 1ere place (3e manche) et deux 2e places (1er et 5e manche). Dans la foulée, lors du raid côtier, ils terminent 3e et se hissent sur le podium au général. « C’était une très belle journée » savoure alors Teva Plichart. Son enthousiasme est d’autant plus grand que les « Trésors » intègrent un nouvel équipier, l’expérimenté Quentin Ponroy. S’il n’avait pas embarqué à bord d’un Diam 24 depuis l’été dernier, il est tenant du titre au Tour de France à la voile (avec Lorina-Golf du Morbihan) et 2e de l’édition précédente avec Pierre Pennec sous les couleurs de Groupama.

    « C’est quelqu’un d’humble et de déterminé qui sait prendre les choses en main », analyse Teva Plichart. Si l’entente est déjà là, elle reste perfectible. Au cours de la seconde journée, les « Trésors » finissent le raid côtier à la 7e place et rétrogradent au 4e rang du général. « Globalement, la journée est positive puisqu’on a démontré nos capacités de réactions pendant les courses » confie alors Teva Plichart. « Il nous reste une journée pour tout donner ! »

    Et ils vont s’en donner à cœur joie. Samedi 27 mai, les Polynésiens brillent dans la super finale. 3e de la première manche et 2e de la seconde en stadium, ils gèrent leur avance pendant le raid côtier (8e), suffisamment pour terminer la compétition à la seconde place.

    « Ce que l’équipe réalise, c’est un signal fort pour Tahiti. Progressivement, nous avons gagné le respect de nos adversaires et ils sont nombreux à s’intéresser à Tahiti pour s’y entraîner. C’était inimaginable il y a deux ans ». Les « Trésors » savent qu’ils contribuent également à un nouvel essor de la voile dans l’île. « L’exemple de Manutea va créer des vocations, assure Teva Plichart. Il y a à peine deux ans, il ne connaissait rien à la voile. Et là, il devient vice-champion de France ! » Désormais, l’équipage met le cap sur le Tour de France à la voile, qui débutera le 7 juillet prochain, avec la farouche envie de revivre à nouveau les mêmes joies.

    Suivez l’ensemble de l’actualité sportive du Fenua sur www.sportstahiti.com.

    Rejoindre la discussion

    arrow
    Translate »