• Voile : Tahiti termine 2ème du Tour de France à la voile 

    Trésors

    Lundi 31 Juillet 2017 – Au terme d’une remontée fantastique, Trésors de Tahiti termine 3e de la Super Finale Or de Nice et monte sur la 2e marche du podium du Tour de France à la voile 2017 !

    Que d’émotion ! Que d’adversité ! Que de bonheur ! Les Tahitiens terminent ce 40e Tour de France à la voile à la 2e place ! Comme en 2007, Tahiti est au firmament de la voile française ! Rien n’était joué avant cette Super Finale Or qui regroupait les huit meilleurs bateaux au classement général après le raid côtier de Nice, où Teva Plichart, Pierre « Petero » Pennec et Manutea Mahai avaient vaillamment brillé la veille en terminant 2e du raid.

    Samedi 29 juillet, avant le lancement de cette ultime manche décisive, le bateau aux couleurs du fenua était 3e. Il leur fallait montrer un mental de fer pour garder leur place sur le podium fort convoité par leurs adversaires du jour. Une manche. C’est tout ce qui les séparait de la gloire ou de l’amertume.

    Mais dès le départ, les Tahitiens étaient pénalisés pour un contact imaginaire contre Beijaflore. Un 360° plus tard, les aito partaient 7e sur 8. Le 8e étant SFS, 2e au général, qui ont perdu très gros en volant le départ, synonyme de disqualification… Au mental et à la hargne, les Tahitiens remontaient un à un leurs adversaires. Lorina-Mojito, Lorina-Limonade, Oman Sail, Vivacar.fr… Tous ont vu le bateau rouge-et-blanc les dépasser.

    Dans ce parcours court, long de trois tours, les Tahitiens n’ont rien lâché. Rien. Jusqu’à la dernière minute. Jusqu’au dernier bord, ils ont rendu fiers les Polynésiens par leur acharnement. A quelques mètres de la ligne d’arrivée, certains de décrocher cette incroyable 2e place au courage, les nerfs craquaient. Les larmes coulaient indiciblement mais des larmes de bonheur tant cette aventure eut son lot de retournements et de difficultés sur ce long chemin vers cette deuxième place.

    Nous sommes Tahiti. Nous sommes issus d’une longue lignée des plus grands marins de l’histoire de l’Humanité. Et toute l’équipe, Teva Plichart, Manutea Mahai, Pierre « Petero » Pennec, Teahio Mahai, Quentin Ponroy, Steven Rouxel et Emmanuel Versace, ont tout fait pour une seule chose : être dignes de ce passés.

    Teva Plichart, skipper de Trésors de Tahiti : «  C’est une journée hallucinante. On était loin derrière le 2e [à 7 points de SFS]. On espérait seulement conserver cette 3e place au général. Et SFS déjoue et malheureusement pour eux ils nous font un beau cadeau. Ensuite on se met mal sur le départ parce qu’on prend une pénalité. Là, tout s’effondrait… Mais on s’est dit : «  non, on ne va pas laisser passer ça ». On s’est arraché, le couteau entre les dents, pour remonter tous les bateaux pour finir juste derrière Beijaflore. Cette 2e place au général s’est jouée sur le dernier bord de « reaching » juste à l’arrivée. Emotionnellement, que ce Tour fut difficile ! On espérait monter sur le podium à la fin de ce Tour parce qu’on est resté dans le Top 3 sur tout le Tour. Nous sommes les seuls à l’avoir fait. Mais on a fait une journée très très noire à Port-Camargue [7e acte] où on finit 26e. La journée à Marseille était très compliquée aussi. On a fait un départ volé, on ne s’est pas qualifié en Super Finale et on perd notre gennaker bleu de leader. On voyait les points disparaître tout doucement, c’était compliqué… Et à Nice, dernier acte, on fait 2e et 3e, c’est vraiment superbe.

    Suivez l’actualité de nos Aito à l’international sur www.sportstahiti.com.

    Rejoindre la discussion

    arrow
    Translate »