• Voile : Mathilde Zampieri démarre mal au Japon mais brille avec son film aux USA

    Lundi 14 Mai 2018 – Mathilde Zampieri, 17 ans, est de retour parmi l’élite mondial du windsurf et est la seule tahitienne participant à la PWA World Windsurfing Tour 2018. L’année dernière a été une bonne année pour celle qui est originaire de Raiatea, car elle avait finit à la 3ème place mondiale chez les Juniors et 17ème mondiale Women. « Ça a vraiment été une expérience géniale » confiait la  » World Cup Baby « .

    Malheureusement le tour 2018 commence plutôt mal pour la championne qui a attaqué la première étape avec un souci matériel, et terminant 21ème sur 26, et frigorifiée dans les eaux du Japon. Elle espère faire mieux d’ici la fin de la compétition le 17 mai, avant de se tourner vers la deuxième étape en Corée. « Je me sens bien, même si je suis décue de ma dernière course ici au Japon, je savais que ce spot nous réservait toujours des surprises, alors je reste focus et go ! Malheureusement pour moi cette année, la finale de la Coupe du Monde PWA (Portugal) tombe aux mêmes dates que mon BAC et je ne pourrais donc pas m’y rendre. Mon objectif est donc un TOP 15 mondial chez les femmes et un TOP 4 chez les Junior. Je vais faire du mieux que je peux mais avec une étape en moins, ça laisse l’occasion à toutes les filles de me rattraper au classement ! Du coup je vais essayer de prendre un maximum d’avance ici au Japon et en Corée.

    Si le Japon a été difficile, Mathilde peut garder le morale car son film « Vahine i te moana » réalisé par Colter JOHNSON, qui retrace son parcours en tant que plus jeune athlète sur le circuit mondial fait un carton aux États Unis, et vient de remporter sa 3ème récompense lors du Silicon Beach Film Festival. Elle s’est confiée à SportsTahiti.com :

    « Le tournage du premier film a eu lieu en juillet 2017 à Raiatea et Tahaa. Même si j’étais un peu impressionnée au début, le réalisateur m’a tout de suite mise en confiance et c’est allé tout seul, mais c’est vrai que d’avoir un film sur soi c’est intimidant. L’ambiance était géniale, on a presque tout tourné en extérieur. Cette aventure a commencé en avril 2017 grâce à Instagram ! Colter m’a repérée sur ce réseau social et m’a envoyé un message. A ce moment là, je n’aurais jamais pensé que un an après, « Vahine i te moana » aurait remporté trois festivals au États Unis !

    Si je devais retenir un moment du tournage, je dirais probablement le shooting avec les danseuses, dans 10cm d’eau, devant le magnifique sunset de Miri Miri. C’était exceptionnel.

    Enfin je souhaite terminer avec un énorme merci à Air Tahiti Nui pour leur confiance. Merci à Nesian, Simmer Style, Hava’i Gym, Maui Ultra Fins, Tahiti Toursime, Raiatea Windsurfing, Tico Pearls, Julbo, Momo’z Foodbar. »
    Suivez les performances de nos aito à l’international sur www.sportstahiti.com.

    Rejoindre la discussion

    arrow
    Translate »