• Triathlon : Raphaël Armour-Lazzari décroche le titre de champion de France et deux titres de champion du monde scolaire

    Raphaël Armour Lazzari

    Vendredi 16 Juin 2017 – Entre le samedi 3 juin et le samedi 10 juin, le jeune triathlète du vélo club de Tahiti et d’ATN, Raphaël Armour-Lazzari s’est aligné sur pas moins de 3 courses : Le championnat de France jeunes à Pierrelatte et les championnats du monde scolaires en individuel et par équipe au Brésil.

    Acte 1) de cette folle semaine : Le Championnat de France
    Ces championnats de France ne s’annonçait pas très bien pour lui. Malade lors des phases sélectives il ne devait sa présence au départ, qu’à une invitation obtenue grâce à l’action de la Fédération. Il partait donc du fond de la grille de départ. Après une natation de très bon niveau et un énorme effort sur le vélo, il revient en tête de la course avant la course à pied. Et c’est là que le protégé de Léo Brinckfield a vu ses efforts sur les disciplines précédentes payer… il remonte près de 50 places pour finir dans le top 10. Au passage avec son club de Métropole, il remporte le titre de champion de France par équipe.

    Acte 2) : Un voyage au Brésil compliqué

    Alors que se finissaient les championnats du monde scolaires de beach-volley à Tahiti, Raphaël devait s’envoler vers Aracaju, au Brésil où ont lieu les championnats du monde scolaires de triathlon. Malheureusement à l’aéroport on lui a signifié qu’il ne pourrait pas embarquer à cause d’un problème de visa. Après 24h de durs combats administratifs, il a tout de même pu rejoindre la délégation française un jour avant la course.

    À Aracaju il faisait chaud. Le championnat du monde scolaire se déroulait sur un triathlon au format S. La natation fut très sélective. À la sortie de l’eau seuls 8 concurrents pouvaient encore prétendre au titre. Raphaël est sorti 30 secondes derrière le premier et 15 seconde devant un petit groupe de 6 coureurs. Il recolla rapidement le premier pour partir seul en tête. Il pose le vélo avec une minute d’avance pour la course à pied. Les brésiliens étaient alors persuadés que la chaleur serait leur allié. Il n’en fut rien. C’est même le deuxième concurrent français qui fut le seul à pouvoir inquiéter Raphaël un court instant. Le recordman polynésien junior du 10km franchit la ligne d’arrivée en solitaire. Les brésiliens sont devenus champions du monde scolaire de beachvolley à Tahiti et Tahiti champion du monde de triathlon au Brésil : match nul.

    Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seul, le samedi 10 c’est la compétition par équipe qui débutait. Un relais mixte de deux garçons et deux filles sur la distance XS. La délégation française n’a laissé aucune chance à leurs adversaires. Composée des deux champions du monde, garçon et fille, du vice-champion garçon et de la médaillée de bronze fille, les bleus-blanc-rouges ont rapidement pris la tête, tout en creusant continuellement l’écart. Ils franchissent donc en vainqueur la ligne d’arrivée à plus de trois minutes d’avance sur la sélection brésilienne.

    Un titre de champion de France et deux titres de champion du monde dans la même semaine, c’est une belle performance pour le jeune espoir du sport polynésien. C’est de bonne augure avant d’entamer une tournée en Amérique du Nord afin de gagner son billet pour les championnats du monde ITU de Rotterdam.

    Suivez les performances de nos Aito à l’international sur www.sportstahiti.com.

    Rejoindre la discussion

    arrow
    Translate »