• Triathlon – Benjamin Zorgnotti a participé à une compétition internationale en Chine

    Samedi 8 Juin 2019 – A la fin d’un stage de 2 semaines à Tahiti avec ses amis néo-zélandais, Benjamin Zorgnotti a pris la route pour une compétition internationale en Chine. Le voyage est long… très long (18h de vol + 20h de transit + 1h30 de voiture). La gestion de ce voyage a été très importante, c’est pour ça qu’il est impératif de caler les entraînements pendant les heures de transit.

    Le récit de Benjamin Zorgnotti :

    J’arrive sain et sauf au Shenzhou Hotel à Lianyungang, dans un cadre paradisiaque le tout managé de main de maitre par l’organisation ASTC. Dès le lendemain je vais faire un tour sur l’île de Shiudao. Cadre rêvé pour faire du vélo malgré la grisaille de pollution bien présente. Je suis assez surpris des conditions climatiques qui sont similaires à celles de Tahiti (chaud et humide). L’eau par contre est à 20°C et on n’y voit pas grand-chose.

    La semaine se passe bien et à peine le temps de goûter aux pieds de poulets du buffet que nous voilà déjà sur la ligne de départ. L’objectif est simple : limiter la casse en natation et se faire plaisirs sur le reste. Et ça s’est passé exactement comme prévu. Je rejoins le 2ème pack au bout de 5km de vélo puis, pris par « l’ennui » de rouler « que » à 40km/h, je m’échappe avec un australien et nous voilà parti pour les 40km exigeant du parcours (équivalent de 10 fois le Tahara’a sur 44km). Stratégie payante au début car nous posons le vélo avec 45″ de retard seulement sur les 18 hommes de tête et mettons le 2ème pack à 2’ derrière nous. S’en suit un long calvaire sur la course à pied où mes jambes hurlaient de douleur dès le 5ème km (sur 10km). Je franchi la ligne heureux d’en avoir fini et surtout en ayant fait ma meilleure performance jusqu’à présent sur le circuit international. Je gagne des points ITU et me hisse à la 488ème place du classement mondial (+147 places).

    L’entrainement paye, et il me reste maintenant plus qu’un dernier bloc afin d’être au mieux de ma forme lors des Jeux du Pacifique en juillet où j’aurais travaillé assez dure pour prétendre à la médaille d’or. J’en profite pour remercier les gens qui ont cru en moi il y a de ça quelques mois quand je suis revenu sur le territoire et qui m’accompagnent depuis : Air Tahiti Nui, Vaima Sport, Tahiti Fitness, STC Nutrition, BV Sport, Cabinet d’Ostéopathie Samuel Zjip, Cercle des Nageurs de Polynésie, Central Sport, Phoenix International.

    L’actualité sportive de nos Aito à l’international sur www.sportstahiti.com.

    Rejoindre la discussion

    arrow
    Translate »