• Tahitian Spartan Contest 2 : Les coureurs de la « Team Spartan » s’imposent

    Lundi 23 Octobre 2017 – La deuxième édition de la Tahitian Spartan Contest s’est tenue ce samedi 21 octobre à Pirae en matinée. Une nouvelle édition très attendue par un grand nombre d’athlètes du fenua, cette année 70 équipes se sont affrontées sur un tout nouveau parcours de « Cross-Training ».

    Une synchro pour assurer le chrono. © Sports Tahiti

    Le challenge était de taille avec au programme 7 épreuves physiques réparties sur le tronçon de la montée du Belvédère, comme l’année dernière chaque épreuve devait être réalisée de façon synchronisée pour passer à l’étape suivante.

    Sur le podium on retrouve chez les hommes : Teiva Izal, Samuel Aragow et Teva Poulain, qui se sont imposés avec un chrono d’1h05mn ; chez les femmes : Anne-Lise Bourrineau, Helena Tetuanui et Sikana HANNA qui ont réalisé 1h50mn; et pour terminer en catégorie mixte : Samuel Zijp, Guenaelle Rauby et Laurent Guerrero avec un temps de 1h16mn.

    CLASSEMENT:

    Hommes : # 1. Team Spartan : Teiva IZAL, Samuel ARAGAW, Teva POULAIN.
    #2. VINCI : Théodore TEHEIURA, Ahiti TERIITAUMIHAU, Poata GRAND.
    #3. Team Eddy 3 : Eddy DESOLIER, Eddy PANG-FAT, Eddy TUUHIA.

    Femmes : #1. ATN Girls : Anne-Lise BOURINEAU , Heiana TETUANUI, Sakina HANNA.
    #2. Sakararai : Marie-Jeanne CERAN-JERUSALEMY, Audrey LHIES, Karine PAQUIER.
    #3. Body Studio Girls : Samantha FINCK, Vahinerii FAUGERAT, Tiare RAVAKA.

    Mixte: #1. P.I.P.A? : Samuel ZIJP, Guenaelle RAUBY, Laurent GUERRERO.
    #2. Aito de Tetiaroa : Wenia JOST, Fritz HOLMAN, Nicolas LECLERC.
    #3. FDC ATN : Dan PIHAATAE, Fabrice HO-YING, Charlène MAONI.

    Des Aito encadrés par un staff attentif. © Sports Tahiti

    Interview de Romana Puputauki Organisatrice :

    Aujourd’hui nous avons droit à la deuxième édition de la Tahitian Spartan Contest, peux-tu nous présenter les nouveautés ?

    Cette année la grande nouveauté a été l’ajout du tronçon du retour, en incluant également 3 épreuves inédites, comme le « Jumping-Jack » et le « Push-Press ». Bien que nous ayons conservé certaines épreuves comme les « Push-Ups » les « Squats » et les « Burpees », nous avons aussi rapproché les sept ateliers pour éviter qu’il y ai trop de distance entre elles.

    La première édition a eu beaucoup de succès, le taux de participation s’est-il amélioré cette fois-ci ?

    Par rapport à l’année dernière nous avons à peu près le même nombre d’équipes, 70 cette année contre 72 l’année passée. Quatre équipes ce sont malheureusement désistées, dû généralement à l’indisponibilité d’un des membres d’une équipe, qui doit être impérativement composée de 3 athlètes.

    Aurons-nous droit à une « Tahitian Spartan Contest 2018 » ?

    La prochaine édition est d’ores et déjà en chantier, nous sommes déjà dans les boxes pour la planifier. (Rires)

    Souhaites-tu ajouter quelque chose ?

    Je tiens à remercier tous les partenaires qui nous ont soutenus, ceux aussi qui ont prêté le matériel ainsi que les « Cross-fitteurs » qui se sont mis à disposition pour encadrer les épreuves.

    Mauruuru aux sponsors et partenaires logistiques, des privés qui nous ont suivi une nouvelle fois sans hésiter. Et surtout les 80 bénévoles qui ont mis la main à la pâte, et qui je l’espère seront là encore l’année prochaine !

    La Team Spartan: Teva Poulain – Teiva Izal – Aragaw Samuel © Sports Tahiti.

    Interview : #1 Team Spartan
    Comment vous vous êtes senti durant la compétition ?

    Teiva Izal : Un petit peu de pression au départ, ce matin on était partis favoris juste après le premier atelier, on a pris les devants, on a essayé de géré on s’est beaucoup parlé et encouragé, ça a fait notre force.
    Samuel Aragow : Au départ on était très confiants, vu que nous ne connaissions pas la Tahitian Spartan, c’est totalement nouveau pour nous, on s’est appliqué sur le travail d’équipe. Chacun avait son point fort, Teiva est plus fort dans les épreuves et avec Teva on a plus l’habitude pour ce qui est de la course.
    Teva Poulain : J’ajouterais que pour la discipline de la course, dans le milieu c’est plutôt quelque chose qui se pratique en solo, pour le coup avec les ateliers avec Samuel on l’a fait pour le fun. Mais franchement avec Teiva et Samuel qui sont les champions actuels pour la course à pied, on a fait une belle équipe.

    Comment vous vous êtes préparés pour la compétition ?

    Samuel Aragow : Je ne me suis absolument pas préparé, mis à part que je fais une autre course cet après-midi à Taravao pour laquelle je me suis préparé. Je ne me suis pas spécifiquement préparé pour la « Spartan ».
    Teva Poulain : Pareil, pas de préparation, Teiva nous as appelé mardi pour nous dire qu’on allait faire la course, donc c’est vrai qu’on a redouté un petit peu les habitués qui s’entrainent justement sur les ateliers spécialement. Mais chacun a donné et voilà où nous en sommes.
    Teiva Izal : On a monté l’équipe cette semaine c’est vrai, on a essayé de former l’équipe la plus homogène possible aussi. J’ai eu confiance en mes deux collègues, je pense d’ailleurs que la confiance était partagée.

    Vous avez réalisé un chrono remarquable, en êtes-vous satisfaits ?

    Samuel Aragow : Oui oui, très satisfait ! Il y a une semaine, j’ai fait la montée du Belvédère, j’ai fait 32 minutes, donc 36 minutes ensemble avec les ateliers, on a bien couru.
    Teiva Izal : En fait aujourd’hui nous ne sommes pas venu pour réaliser le meilleur chrono mais plutôt pour s’amuser. Bien sûr quand on est dans la course, naturellement l’esprit de compétition ressort, on a essayé d’aller le plus vite possible sans vraiment penser au chrono.
    Teva Poulain : Personnellement c’est la première fois que je cours à leur côtés, c’est comme un rêve, j’en suis très heureux !

    Est-ce que d’autres athlètes vous ont inquiété durant la course ?

    Teiva Izal : Non.. Personne. (Rires)
    Teva Poulain : Pour moi ce matin avant le départ on s’est tous un peu jaugé, on nous a parlé d’équipes d’athlètes assez bons dans tel ou tel sport, ceux qui font du cross-fit notamment, et là cette année encore, ce sont des coureurs qui ont gagné… On est pas costauds mais pour gagner il faut être bon sur la course à pied, donc j’imagine probablement que les organisateurs rendront peut-être les épreuves plus difficiles pour freiner les coureurs.

    En mode « Coco-nana » et avec le sourire s’il vous plaît. © Sports Tahiti

    Notre galerie photos :

    Suivez l’actualité sportive du Fenua sur www.sportstahiti.com.

    Tuivao Harua

    Rejoindre la discussion

    arrow
    Translate »