• Tahiti Pearl Regatta : Didier Arnould tient tête à Armel Tripon

    Vendredi 10 Mai 2019 – Du vent, une mer bien formée et du soleil : les voiliers de la Tahiti Pearl Regatta ne pouvaient pas rêver mieux comme conditions pour démarrer la 16e édition. Partis de Raiatea ce jeudi matin après une première étape en lagon, la flotte a mis le cap vers Huahine, où elle devait passer la nuit avant de repartir vers Taha’a ce vendredi. Après deux courses, Team SCEAP (Multicoques) Pepe Favouille (Division 1), Windfall (Division 2), Terematai (Pirogues à voiles) et Sea Sheperd (Cruising) ont pris la tête du classement général de leurs divisions respectives.

    La Tahiti Pearl Regatta a débuté jeudi matin à 8h30, sous 7 à 8 noeuds de vent nord-nord est. Quatre divisions étaient appelées sur la ligne de départ pour cette première étape, une « banane » devant le port d’Uturoa : les divisions Monocoques 1 et 2, les Multicoques et les pirogues à voiles. La course est courte : 7 MN entre le quai et une marque de contournement dans la baie de Vairahi. Profitant des bonnes conditions météorologiques, les concurrents ont bouclé l’étape en 44 minutes pour le premier et 1h44 pour le dernier. En tête de proue, les Tahitiens Didier Arnould, Vincent Goyat et César Villa de Team SCEAP (Diam 24) peuvent se féliciter d’avoir coiffer au poteau l’équipage d’Air Tahiti Nui mené par le vainqueur de la route du Rhum 2018 en multi50, Armel Tripon, qui termine sur la 3e marche du podium derrière le Catana 65 russe Selika. Chez les Monocoques 1, c’est le speedfeet local Neva Neva qui a su tirer son épingle du jeu, tandis que l’Omega 34 Windfall s’impose en Division 2. Enfin, le Holopuni Moana Explorer de Teiva Veronique termine en tête de la catégorie Pirogues à voiles (d’après les résultats temporaires communiqués par le jury de course).

    Après cette mise en bouche, l’ensemble des 53 bateaux engagés ont été appelés par le comité de course pour prendre le départ de la deuxième étape, une traversée entre Raiatea et Huahine de 23 NM. Profitant d’un vent nord-est constant de plus de 11 noeuds, les bateaux se sont élancés en direction de la passe de Teavapiti. La sortie de passe a légèrement redistribué les cartes du départ, plusieurs équipages, dont le Diam 24 Silicon Touristes se faisant déventer par le motu. Les quasi totalité de la flotte a ensuite opté pour l’option la plus évidente : mettre le cap vers Huahine d’un seul bord, avec un petit retour au pré à l’approche de l’arrivée dans la passe de Fiti’i.

    Les Diam 24 terminent une nouvelle fois en tête des Multicoques : Team SCEAP confirme son leadership au classement général provisoire après deux courses, devant Air Tahiti Nui. Selika bascule en 3e position, un joli score pour cet équipage cosmopolite qui accueille des Français, des Russes et des Italiens. Seul ombre au tableau dans cette catégorie : une collision entre les bateaux Tintin et Ekolo’kat, qui se solde avec des dégâts conséquents pour le deuxième. Les hommes de Nicolas Gruet ne se laissent pas abattre et compte défendre jusqu’au bout les couleurs de leur team.

    En Division 1, Pépé Favouille, skippé par Jean-Cyril Dubois passe sur la 1ère marche, profitant de sa jolie performance sur la deuxième étape. Il est suivi par le Speedfeet 18 Neva Neva, de Gwenaelle Janicaud, et l’A35 Arearea de Jean-Pierre Basse. En Division 2, c’est le Bongo 9,60 Windfall de Roland Marti qui occupe la tête du classement provisoire, devant le Beneteau First 44,7 néo-zélandais Rumpus skippé par Rupert Wilson, et le Fan 11,60 Diabolic d’Hervé Bride.

    Du côté des Pirogues à voiles, le va’a taie Terematai s’impose devant les Holopuni Tamari’i Moana et Hoku Loa. Enfin, en Cruising, c’est l’équipage de Sea Sheperd qui tient la corde, devant Seaside et Nacira.

    Ce soir, les 300 régatiers de la TPR étaient attendus sur la plage de Fare pour une soirée Polynésienne, avec ma’a tahiti et danses traditionnelles. Ce vendredi, deux nouvelles étapes attendent les participants : une banane devant la passe Fiti’i, suivie d’une course hauturière entre Huahine et Taha’a.

    L’actualité sportive du Fenua sur www.sportstahiti.com.

    Rejoindre la discussion

    arrow
    Translate »