• Surf : Michel Bourez s’incline en quart face à Gabriel Medina

    © FFS

    Mardi 27 juillet – Meilleur Français aux Jeux Olympiques de Tokyo-2020, le Spartan a été éliminé par le grand favori brésilien Gabriel Medina en quart de finale, sur le score de 15,33 à 13,66 ce mardi à Chiba. Il se dit néanmoins pas trop déçu et se focalise déjà sur les Jeux de Paris 2024, rêvant de terminer sa longue carrière par des Jeux Olympiques sur la vague de Teahupo’o, chez lui à Tahiti.

    Peut être une image de une personne ou plus, nature et océan

    Le début de ce quart de finale pour Michel était plutôt lent, aucun des deux surfeurs ne trouvant la bonne vague. Ayant choisi l’option des droites au nord du spot, Medina trouvait une longue droite après une dizaine de minutes sur laquelle il plantait un roller appliqué puis une combinaison de deux turns radicaux pour conclure (6,33). Dans la foulée, le champion du monde partait sur une vague de série, profitait d’une rampe de lancement idéale et à pleine vitesse envoyait un air reverse en rotation totale qu’il replaçait parfaitement. Verdict : 9 pts.
    Bourez était alors en combo à mi-série. Plein de ressources, il trouvait après avoir intelligemment patienté une vague correcte sur laquelle il plaçait un premier carve enchaîné par un reentry surpuissant (6,73). Qui lui permettait de revenir dans la partie. A la recherche d’un 8,61, le Français trouvait un énorme tube à 3 minutes de la fin. Bien calé au fond de la caverne d’eau marron, il ressortait in extremis pour planter un gros carve. On s’attendait à une note proche de l’excellence. Mais comme la veille, le jury estimait qu’elle ne valait guère plus qu’un peu au-dessus de la moyenne : 6,93 pts.
    Il ne se passait plus grand chose jusqu’à la fin de la série jusqu’à deux secondes du final quand Bourez se levait sur une dernière vague que Medina scrutait… puis prenait lui aussi usant sa priorité juste avant le buzzer. A deux seconde près, si le Brésilien s’était levé après le coup de trompe, il aurait écopé d’une interférence et Bourez aurait été qualifié.
    Peut être une image de une personne ou plus et plein air
    En demi, le Gabriel Medina sera sorti par le japonais Kanoa Igarashi sur un score de 17 contre 16,76 points. Le Japonais sera lui même éliminé en final par un autre brésilien, Italo Ferreira. Avec Carissa Moore chez les dames, ils sont tous deux devenus champions olympiques ce mardi à Tsurigasaki beach, au japon.
    Peut être une image de 3 personnes et personnes debout
    Le Brésilien et l’Américaine ont remporté les premières médailles d’or de l’histoire du surf aux Jeux de Tokyo-2020. Dans des vagues d’1m50 désordonnées au possible, les deux derniers champions du monde WSL (2019) se sont imposés en finale sur le Japonais Kanoa Igarashi et la Sud-Africaine Bianca Buitendag. L’Australien Owen Wright et la Japonaise Amuro Tsuzuki montent sur le podium.
    Peut être une image de 3 personnes et personnes debout
    Déception pour Gabriel Medina, l’un des grands favoris qui termine au pied du podium. Côté français, Michel Bourez termine à la 5e place de ces Jeux, à seulement deux marches du podium !
    Suivez l’acutalité sportive de nos Aito sur www.sportstahiti.com.

    Rejoindre la discussion

    arrow
    Translate »