• SUP : Titouan Puyo et Yuka Sato remportent la 6e édition de l’Air France Paddle Festival

    Mardi 9 Avril 2019 – Le plus grand événement Paddle du fenu’a, la Air France Paddle Festival aura donné du fil à retorde aux compétiteurs de la course élite de 24km cette année ! Pour cette 6e édition, plusieurs étrangers encore s’étaient engagés sur l’épreuve « major event » du calendrier de la World Paddle League sanctionnant le maximum de points.

    Alignés sur la plage du Parc Vairai, la quarantaine de participants ont pris le départ sous un soleil au zénith. D’emblée, les rameurs ont constaté que les plus forts allaient donner le rythme sur les 24km du parcours car déjà à la sortie de la baie, le peloton a commencé à s’étirer. Trois kilomètres plus loin, le Néo-Calédonien Titouan Puyo lance une attaque qui fait exploser le groupe de tête. Il emporte dans son sillage les ténors du fenua, Nuihiti Buillard, Georges Cronsteadt, Enzo Bennett et Keoni Sulpice. Les autres athlètes auront des difficultés, avec la chaleur torride et le downwind absent, pour effectuer la remontée. Au large, le peloton progresse rapidement en profitant au maximum des moindres ondulations.

    Georges Cronsteadt et Niuhiti Buillard décrochent de plusieurs dizaines de mètres lorsque le jeune Keoni Sulpice attaque pour prendre la tête du peloton avant la « petite passe ». Une longue bataille s’engage alors entre Enzo Bennett, Titouan Puyo et Keoni Sulpice. Ces trois derniers ne seront jamais inquiétés par leurs poursuivants. Dans ce duel acharné, plus le temps passe sous la chaleur écrasante, plus l’écart se creuse. A l’arrière, Steeve Teihotaata fait une belle tentative. Il revient sur Georges Cronsteadt mais il ne poursuivra pas ses efforts après la Passe de Taapuna alors que Titouan Puyo et Keoni Sulpice, toujours en combat, rament vers la ligne du finish. Enzo Bennett, poursuivit par Niuhiti Buillard, tente de rallier mais en vain. Finalement, c’est le Néo-Calédonien qui s’impose en 2h19’52 devant le jeune phénomène du SUP local Keoni Sulpice (2h20’03). Enzo Bennett franchi la ligne d’arrivée en 3e position à +0:52 secondes.

    Titouan Puyo, vainqueur de la course Eite Race

    « Ce n’est pas ma première participation à la Air France Paddle Festival. L’an dernier, j’ai fini 4e. Bien évidemment, l’objectif cette année, comme tout compétiteur était de gagner. Je suis content de l’avoir gagné parce qu’elle a été très dure, il a fait extrêmement chaud. Je participe à des compétitions partout dans le monde mais la chaleur de Tahiti est vraiment particulière, on la sent dès la descente de l’avion à l’aéroport. Pour ces raisons, je suis arrivé une semaine avant pour m’acclimater. Keoni a été un super rival ! Malgré son jeune âge, il est très fort, il ira loin ! »

    Kéoni Sulpice

    Keoni Sulpice, 2ème de la Elite Race, 1er tahitien et premier junior à faire le podium scratch

    « C’était une course assez difficile avec la chaleur écrasante. A part cela, le reste a été relativement facile à gérer vu qu’elle s’est déroulée sur mon parcours habituel, j’y avais donc mes repères. Objectif atteint pour l’épreuve, je termine deuxième derrière Titouan (Titouan Puyo) qui est classé 3e mondial,1er Tahitien et 1er junior garçon (pour la 4ème fois consécutive)! Titouan est très très fort et très endurant, avoir pu le talonner jusqu’à l’arrivée est très positif. J’ambitionne plusieurs courses à l’international mais ma prochaine est programmée dans 3 semaines. Je participerais à la Carolina Cup aux Etats-Unis ! »

    La japonaise Yuka Sato surnomée « the smiling assassin » remporte la première place chez la gente féminine en 2h44’33. La championne du monde SUP Olivia Piana, ayant abîmé sa planche, a été grandement pénalisée. Elle termine sa course à 2h56’53 et la championne de Polynésie Hinarii Yiou à 3h04’9.

    Le podium féminin

    On notera également, que pour la première fois de l’histoire de l’événement, trois jeunes juniors (U20) polynésiennes se sont lancées le défi de faire cette course Elite de 24km. Et là où certains ont abandonné, elles ont persévéré dans leurs efforts et ont conclu leur course à 3h13’11 pour Haniarii Brillant, 3h16’55 pour Leeloo Desanti et 3h30’55 pour Mahia Berdichevski-Poroi.

    Le podium chez les Juniors Femmes

    Sur la tradionnelle lagoon race de 8km. Les compétiteurs étaient un peu plus d’une centaine à s’élancer sur cette épreuve de SUP et paddleboard. Les watermen Henere Harrys et Damien Troquenet se sont imposés en leader, respectivement, en SUP et Paddleboard tandis que Ranihei Bonet et Heilani Cronsteadt terminent première chez les féminines (en SUP et Paddleboard).

    Henere Harry, Vainqueur de la course SUP de 8km

    « La course a été assez intense au départ, ensuite j’ai marqué les copains (Moehau Swapp) dans je connaissais « la bonne forme ». Ensuite, sur le parcours on s’est marqué sur plusieurs kilomètres. Puis, au moment de virer à la dernière bouée, j’ai décidé de tout donner. Dans la poursuite, Moehau a chuté. A ce moment là, j’ai réalisé que la victoire était mienne. J’ai tranquillement terminé ma course sans prendre de risque ».

    Retrouvez les classements ici

    Suivez l’actualité sportive du Fenua sur www.sportstahiti.com.

    DTB

    Rejoindre la discussion

    arrow
    Translate »