• SportsTahiti MAG’ : Wilfred Ah-Min, coach de Paddling Connection

    Vendredi 1er Mars 2019 –  « Half man-half amazing », voilà un surnom dont a hérité l’un des rameurs les plus titrés de la planète va’a. Ce surnom vient des étrangers ayant eu la chance de pouvoir le voir à l’œuvre en tant que rameur. Ce rameur n’est autre que, Wilfred Ah-Min.

    Originaire de Huahine par son papa et de Tahaa par sa maman. Wilfred passe la première partie de sa vie à Bora-Bora avant de venir s’installer à Huahine. C’est d’ailleurs avec son père qu’il s’initie au monde du va’a, étant un constructeur de pirogue très talentueux. Sa première rame, il la fabrique lui même avec l’aide de son père. C’est donc tout naturellement que Wilfred commença le va’a en compétition avec le club de son quartier de Huahine : Fareara.

    Il y fît ses premières armes en compétition en 1997 et 1998 sous la houlette d’un entraineur reconnu, Raymond Ah-Tak. En 1999, Wilfred décide de rejoindre l’équipe de Pirae va’a mobil avec qui il remporta toutes les plus grandes courses du calendrier fédéral, de RFO (Polynésie Première maintenant) au Faa’ati Moorea en passant par le Tahiti nui va’a. La seule grande course qui manque à son palmarès est la Molokai Hoe. En 2000, lors du super aito, c’est individuellement que Wilfred brille. En effet son copain de Huahine, Jean-Luc Eychenne remporte la course et reste d’ailleurs le seul non-Polynésien à remporter cette course, Wilfred lui finit à une très belle 5ème place. En 2003, Wilfred décide de raccrocher ses rames pour se consacrer exclusivement à son entreprise.

    Mais comme le dit le dicton : « chasse le naturel et il revient au galop »… En 2006, on lui propose de prendre les rennes d’une toute nouvelle équipe : Manahee. Il décide de relever le défi. Les résultats ne se sont pas fait attendre, Manahee faisait jeu égal avec les grandes équipes de l’époque. En 2008, Wilfred et quelques copains de Manahee décident de créer Paddling connection. Il reprend d’ailleurs du service dans le va’a en plus d’être entraîneur. Ce qui n’est jamais évident. « Dans l’absolu être dans le va’a en même temps que tes rameurs est une bonne chose, car tu sais réellement si tes rameurs sont au maximum de leur capacité ou si on peut encore augmenter l’intensité ». Avec un entraîneur et rameur de sa trempe, Paddling Connection truste les podiums aux différentes courses du calendrier fédéral. La consécration pour ce club familial arrive en 2013 où Wilfred et ses rameurs arrivent en tête à Matira pour remporter la 22ème édition de la prestigieuse Hawaiki nui va’a. Pour l’anecdote, lors de sa création plus de la moitié de ses rameurs étaient originaires de Huahine, ce qui démontre le potentiel va’a de cette île.

    Paddling connection a toujours brillé lors du Hawaiki nui vaa avec toujours une place dans le top 10. Leur secret, un excellent « taho’e » mais aussi un entraînement accès sur la qualité plus que la quantité. « Lorsque j’étais rameur au sein de Pirae Vaa Mobil, j’ai connu des entraînements qui consistait à ramer plus de 3 heures attachés à un poteau… j’étais persuadé que l’on pouvait faire mieux en faisant moins. J’ai pu mettre cela en pratique avec Manahee puis avec mon équipe de Paddling Connection. Et au vu de nos résultats, je pense avoir raison… »

    Du côté privé, Wilfred est marié à Tepiu et à deux enfants : Haunui et Moanatea. « Ce n’est jamais évident pour ma famille car le va’a prend une place prépondérante dans ma vie quelques fois au détriment de la leur. Je ne les remercierai jamais assez de leur soutien même si quelques fois c’est difficile. »

    Retrouvez vos portraits préférés sur www.sportstahiti.com.

    Delano FLOHR

    Rejoindre la discussion

    arrow
    Translate »