• SportsTahiti MAG’ : Tauhiti Nena : « Aujourd’hui, je m’éclate dans ce que je fais »

    Samedi 11 Mai 2019 – Professeur de d’Education Physique et Sportive depuis plusieurs années au collège de Pomare, Tauhiti Nena a un parcours qui sort de l’ordinaire. Ancien champion de boxe, il a été président du COPF et même ministre des sports, pour ne citer « que » ces fonctions. Aujourd’hui, il a beaucoup plus de temps pour lui et sa famille et pour faire du sport, nous confie-t-il. Rencontre avec ce polynésien de 50 ans, que rien n’arrête.

    Tauhiti Nena est un des fils du légendaire Maco Nena. Autant dire que cette filiation, il faut être prêt à l’assumer. Recevoir des coups, ce professeur de sport à l’éducation protestante y est habitué, mais il sait aussi en donner. C’est le parcours de sa vie entre Papeete, Punaauia et Tautira. Très jeune, il est bien évidemment initié au noble art avec son père. Il apprend à donner des coups et à maîtriser ses déplacements sur un ring. Mais Tauhiti excelle aussi dans plusieurs autres sports. « J’étais plutôt pas mal en basketball où j’ai fait la sélection de Tahiti junior, en va’a où je me classais dans le Top 5 junior. Ce sont vraiment les sports où j’étais bon avec la boxe bien sûr » se souvient-il. « Mais après un accident de moto à 17 ans, j’ai dû arrêter la boxe anglaise et je me suis entraîné dur en va’a ». Cet investissement a donc permis au jeune homme de l’époque, de beaucoup progresser en va’a.

    Tauhiti NENA est vice champion du monde en Master 50 ans sur 500m

    La jeunesse en métropole 

    À 20 ans, Tauhiti Nena décroche son baccalauréat et part faire ses études en métropole, à Grenoble. Là bas, il passe son DEUG, sa licence puis sa maîtrise Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives (STAPS) et en profite pour obtenir des diplômes et des brevets dans le domaine de l’entraînement sportif. Il est d’ailleurs un des premiers polynésiens à passer et réussir ses brevets d’état de premier et de second degrés d’entraîneur de boxe.

    La boxe anglaise : son premier amour

    En métropole, pendant ses études, Tauhiti étoffe encore un peu plus son palmarès et ses compétences. Champion de France universitaire 4 ans de suite en mi-lourds et en lourds, il engrange de l’expérience, aussi bien au niveau sportif qu’intellectuel. « J’étais un des seuls jeunes à être performant en sport et en études supérieures » explique celui que la fédération française de boxe a souhaité recruter en tant que cadre technique. Mais Tauhiti Nena veut rentrer au Fenua.

    Une domination sans partage

    Pendant près d’une dizaine d’années, Tauhiti a régné sans partage sur les catégories des mi-lourds, des lourds et des super lourds en Polynésie. Il était imbattable et évoluait au top de sa forme en 1993 lors des Mini-Jeux du Vanuatu. Malheureusement, il n’obtient « que » la médaille de bronze après une blessure et un arrêt du combat en demi-finale. Un échec qui lui restera dans la tête mais qui forgera encore plus sa mentalité de gagnant. Deux ans plus tard, en 1995, chez lui au Fenua et pour la grande messe cette fois, sur le ring de la salle d’Aorai Tini Hau, il devient champion du Pacifique des mi-lourds. Peut être la plus belle de ses victoires. A l’époque, Tauhiti Nena fait partie des références au niveau du noble art polynésien avec Marcel Apeang ou encore Patrice Gobrait. Mais il décide d’arrêter de monter sur le ring, faute d’adversaires dans sa catégorie et à cause de ses objectifs professionnels. C’est une retraite quelque peu anticipée…

    Emmené par Tauhiti Nena, le drapeau polynésien dans le stade Olympique d’Ashgabat, lors des Jeux d’Asie, avec plus de 60.000 personnes présentes.

    Conseiller technique au moment des JPS de Guam

    En 1996, alors qu’il n’a que 28 ans, Tauhiti Nena met donc la boxe de côté et se consacre à sa carrière de professeur d’éducation physique et sportive, tout en remplissant sa mission de cadre technique. Niveau sport, il se remet plus sérieusement à la rame avec son club familial de Hititoa, créé avec ses cousins Antonio et Tamatoa Perez. Mais en 1999 à Guam, hasard du destin, le jeune retraité remet les gants. Alors qu’il est conseiller technique de Reynald Temarii, ancien ministre des sports, son père Maco lui pose un ultimatum : « Tu vas monter sur le ring représenter Tahiti, sinon c’est moi qui irais. » Le paternel, à l’aube de ses 60 ans, était très sérieux et Tauhiti ne pouvait pas dire non. Question de respect. C’est comme ça qu’après 3 ans hors des rings, il décroche une nouvelle médaille d’or aux Jeux du Pacifique, mais chez les super-lourds cette fois. Son dernier titre prestigieux en boxe anglaise, à 30 ans passés.

    Tauhiti NENA a occupé plusieurs postes à reponsabilités dont Président du COPF.

    Homme à responsabilité 

    En plus d’être père de famille, professeur de sport et sportif polyvalent, Tauhiti a endossé et continue d’endosser de nombreuses responsabilités. Il est actuellement conseiller municipal à la ville de Papeete, président de la « Polynesian Boxing Association », vice-président de la Fédération Océanienne de Boxe (OCBC), membre actif et co-fondateur du club Hititoa, arbitre officiel de boxe (AIBA), etc… Le noble art au Fenua lui doit beaucoup. Mais l’ancien champion de boxe a surtout été ministre des sports ou encore président du COPF (Comité Olympique de Polynésie Francaise). Toutes ces responsabilités, Tauhiti Nena les assume avec une énergie inépuisable. Aujourd’hui, son plaisir : s’occuper des personnes en surpoids qui veulent maigrir, « et m’occuper de moi, faire mon sport et partager de bons moments avec mes enfants ».


    Tauhiti, Danilo NENA
    Date de naissance : 13 avril 1968

    Diplômes :
    Certificat d’Aptitude au Professorat d’Education Physique et Sportive de l’Université Joseph
    Maîtrise S.T.A.P.S. (Sciences et Techniques desActivités Physiques et Sportives) mention
    Entrainement Sportif et Performance Sportive
    DEUG S.T.A.P.S et LICENCE S.T.A.P.S
    Brevet d’Etat d’éducateur sportif, 2ème degré, mention Boxe
    Brevet National de Sécurité et de Sauvetage Aquatique (B.N.S.S.A.)
    Diplôme de premiers secours en milieu sportif
    Certificat de Formation Aux Premiers Secours en Equipe (C.F.A.P.S.E.)


    Palmarès sportif :
    Plusieurs fois Champion du Monde de Va’a en V6 et V12.
    Vice-Champion du Monde de Va’a en V1 Master en 2018.
    Champion d’Asie et d’Europe de Dragon Boat en 2012.
    Médaille d’or aux Jeux du Pacifique à Guam en super lourd Boxe en 1999.
    Médaille d’or aux Jeux du Pacifique à Tahiti en mi-lourd Boxe en 1995.
    Champion de France Universitaire de Boxe en mi-lourd, lourd et super-lourd de 1990 à 1993.
    Plusieurs fois Champion de Polynésie de Basket-ball, Rugby, Handball, Football, Va’a et Boxe


    Retrouvez les portraits de vos sportifs préférés sur www.sportstahiti.com.

    M.D

    Rejoindre la discussion

    arrow
    Translate »