• SportsTahiti MAG’ : Le froid au service de la récupération des sportifs

    Vendredi 18 Janvier 2019 – La cryothérapie est un traitement par le froid. Elle fonctionne grâce à un choc thermique. Cette technique est régulièrement utilisée par les sportifs de haut niveau, notamment les athlètes de sports de combat et de contact car ces derniers sont fréquemment exposés aux chocs. En effet, cette thérapie par le froid agit sur la récupération. Elle permet aussi de réparer les microlésions musculaires.

    Depuis quelques mois, le thermomètre peut descendre aussi jusqu’à –90 degrés Celsius en Polynésie… À Faa’a, le centre Cryo-mana Tahiti a récemment ouvert ses portes. Tapito mag a suivi notre combattant pluridisciplinaire, Henri Burns, lors de sa première séance de cryothérapie.

    Dans les locaux de l’institut Cryo-mana Tahiti, à Faa’a, Henri Burns est en entretien. Après le questionnaire, les choses sérieuses peuvent débuter. Le champion se met en condition pour entrer dans cette cabine un peu spéciale. La température chute brusquement. Le soleil s’éloigne. Place aux couleurs bleu et blanc.
    Bonnet, gants, masque sur le nez et sandales, pour éviter des désagréments liés au froid, Henry Burns doit protéger ses extrémités. Dans la cabine, des flocons de neige tapissent le sol. Selon la propriétaire des lieux, mieux vaut éviter de se coller aux parois.

    Pour cette première séance de cryothérapie, Henri Burns est soumis à une température de -86° maximum durant quatre minutes. Le Aito termine sa séance dans une salle de détente, le temps que son corps se réadapte à la température ambiante. Pour lui, tout s’est déroulé sans encombre, mais la cryothérapie n’est pas sans risque. L’institut est tenu de le communiquer à tous ses clients avant chaque séance. Un voyage dans le grand froid n’est pas permis à tout le monde…


    Henri Burns, champion de sports de combat :

    « Au top, je sens vraiment que ça me fait du bien. Il y a un choc thermique au départ mais là ça fait du bien. Je me sens plus léger. »

    Florence Brault :

    « Cette technique permet d’effacer tous les stigmates de la veille, de l’avant-veille, d’un entraînement ou d’un surentraînement. Ça permet de se sentir beaucoup mieux le jour-même voire le lendemain et de pouvoir éventuellement faire un entraînement. »


    La cryothérapie est déconseillée :
    – aux femmes enceintes,
    – aux enfants,
    – aux personnes souffrant d’hypertension, de problèmes circulatoires, d’un grave type maladie, en cas d’allergie/urticaire au froid,
    – aux personnes sous dialyse ou porteuses d’un pacemaker.


    Les bienfaits du grand froid

    • Il ralentit la transmission d’information jusqu’au système nerveux, cette méthode possède d’abord un effet antidouleur indéniable. La cryothérapie permet donc de soulager instantanément une blessure (entorse, foulure, tendinite…), en diminuant la sensation de douleur.
    • Il lutte contre la fatigue musculaire. En améliorant la circulation sanguine, il aide à éviter hématomes, courbatures ou sensation de jambes lourdes. Il aide également le corps à récupérer après l’effort, en favorisant l’oxygénation des muscles. La cryothérapie est donc une technique imparable pour réduire le risque de blessure, tout en évitant le petit coup de mou après le sport.
    • Il procure un sentiment de bien-être immédiat. Pendant les séances, le corps génère des endorphines (hormones de l’amour ou du plaisir sportif), qui provoquent une sensation immédiate de relaxation. Au fil du traitement, le constat est sans appel : vous dormez mieux et vous débordez d’énergie.

    L’actualité sportive du Fenau c’est sur www.sportstahiti.com.

    Oriano Tefau

    Rejoindre la discussion

    arrow
    Translate »