• SportsTahiti MAG’ : Davidson Bennett, de la télévision au streaming

    Jeudi 24 Août 2017 – Avec ses yeux clairs, son sourire malicieux et sa « gueule d’ange », on reconnait tout de suite Davidson Bennett. Cet expérimenté journaliste sportif de 43 ans, ancien visage de TNTV Sports, s’est aujourd’hui lancé dans le live streaming. Après avoir quitté le média qui l’a vu grandir, Tahiti Nui Télévision (TNTV), il créé en 2014 TBS 5, son pari sur l’avenir. Découvrez les ambitions de ce passionné de sport qui souhaite avant tout promouvoir la Polynésie Française.

    Quelle est la place du sport dans ta vie ? 

    « J’ai baigné dans le sport depuis que je suis tout petit. J’ai commencé par le rugby à l’âge de cinq ans, alors que j’étais en métropole. J’ai été quatre fois champion d‘Alsace et vice champion de France chez les minimes. Peu de temps après, je me suis mis à la boxe, c’était le sport de prédilection de mon père, Davidson Bennett. J’aime également la course à pied, c’est un bon entraînement pour toutes les disciplines et notamment le va’a. C’est d’ailleurs ce sport que je préfère en ce moment. C’est vraiment représentatif de la culture polynésienne. »

    Est-ce que tu peux nous expliquer ce qu’est le live streaming ? 

    Le live streaming consiste à utiliser le net pour diffuser des images et du son. Pour parler simple, c’est faire du direct sur le web. On n’utilise pas le réseau hertzien mais le net. Ce qui permet de diffuser non seulement en Polynésie, mais dans le monde entier. C’est l’une des raisons majeures pour lesquelles je me suis lancé dans cette aventure. Je veux promouvoir au maximum le potentiel des Polynésiens.

    Comment t’es venue l’idée de faire du live streaming ? 

    J’ai connu ça en 2010. Ça a commencé en 2009-2010, c’est là qu’on s’est rendus compte que la connexion internet devenait intéressante à l’étranger et qu’on pouvait en faire quelque chose. J’ai fait mon premier live streaming en 2010, par pur hasard pour l’ASP (Association of Surfing Professionnals) aujourd’hui WSL (World Surf League). C’était à l’occasion de la Billabong Pro Junior à Rangiroa en plus, là où le débit est très faible. C’était vraiment un challenge, ils m’ont demandé de faire du live. On diffusait en 144p, mais on a réussi à diffuser tous les jours de compétition. C’est là que j’ai eu le déclic. Après, il m’a fallu plusieurs années pour me lancer dedans à 100 %. En 2014, je rediffusais ma première grosse compétition.

    Quelle est ton ambition pour le live streaming en Polynésie ?

    J’aimerais développer un peu plus ma structure et je suis déjà en train de lancer mes projets pour 2017. On va commencer à faire du multicast. Ça va nous permettre de diffuser sur plusieurs plateformes différentes. Pour ça, je me suis doté d’un nouveau logiciel.

    Retrouvez le magazine complet, SportsTahiti MAG’ 2 ici.

    Suivez l’actualité sportive du Fenua sur www.sportstahiti.com.

    D.C

    Rejoindre la discussion

    arrow
    Translate »