• SportsTahiti MAG’ : Comment choisir son Stand Up Paddle (SUP) ?

    Vendredi 27 Avril 2018 – Le stand up paddle a charmé plus d’un champion de rame : Rete EBB, Steeve TEIHOTAATA, Georges CRONSTEAD …, pour ne citer qu’eux et ils ont tout de suite pris goût à cette discipline. Loin de ne séduire que l’élite du va’a, le SUP plait aussi au grand public et Sportstahiti vous propose quelques conseils d’experts pour choisir un stand up paddle au plus près de vos attentes.

    HeifaraNavarro

    Heifara NAVARRO, revendeur  de la marque 404 SUP utilisés à l’international par Danny Ching, Travis Baptiste… et localement par Nestor Mai, Tunui Sorman, les frères Bennett (Enzo et Rangitea), Niuhiti Buillard et Vaimiti Maoni.

    Les conseils premiers pour le choix d’un SUP, le budget ?

    « Il faut d’abord vous poser cette question : qu’est ce-que vous voulez faire avec votre paddleboard ?
    Si vous voulez faire du paddle de loisir à la plage, alors il vous faudra privilégier une planche plus ou moins large, stable. Si vous avez aussi envie de surfer dans des vagues petite à moyenne, il faudra alors choisir une planche type Longboard de taille 10′ minimum à 11’6 maximum. On pourra aussi s’en servir pour faire une balade en lagon selon les conditions. Si vous voulez faire de la distance dans le lagon ou à l’extérieur, il faudra choisir une planche avec laquelle vous pourrez optimiser votre coup de rame sans tomber. Plus la planche est stable, plus on se focalisera sur son coup de rame afin d’aller le plus vite possible. A contrario, plus la planche est étroite, plus elle aura de la vitesse, mais on se concentrera plus sur son équilibre et moins sur son coup de rame. Il faut donc trouver le bon rapport entre équilibre et vitesse. De plus, les conditions de mer sont assez changeantes et L’idéal serait d’avoir une planche polyvalente qui puisse affronter toutes ces conditions comme le modèle LTD chez 404 et le modèle GOGO.
    Concernant la gamme de prix, il faut compter 160 000 XPF pour une planche de loisir avec une rame ajustable et un leash. Il faudra compter 310 000 XPF pour une planche de distance en 14′ full carbon puis rajouter 32 000 xpf à 42 000 xpf  pour une rame ajustable ou fixe en carbone. »

    Ton avis sur les sups gonflables ?

    Concernant les gonflables, cela reste des planches de loisirs accessible à tous. On y trouve de toutes les tailles, de la planche de sup surf en taille de 8′ jusqu’à la planche de course/race en 14′. Certaines marques font aussi des planches « monster » qui peuvent accueillir  6 à 10 rameurs selon leur poids. Les gonflables sont pratiques car elles ne prennent pas de place et elles ne craignent pas les chocs et les rayures.


    L’avis de Rete EBB, champion de Va’a et de SUP :

    « Il faut connaître ses attentes par rapport à la planche et le budget qu’on compte allouer à cet achat. Le plan d’eau régulièrement utilisé est important aussi ainsi que la corpulence de la personne, son niveau en sup… Le moyen de transport aussi influencera le choix (solide ou gonflable ?). Personnellement, cela fait bientôt un an que je ride sur une planche Mistral, une 14 modèle EQUINOXE, et j’en suis très satisfait. Je me suis adapté et entraîné pour m’approprier le feeling de la glisse sur cette board, mais après ce n’est pas le matériel qui fait tout, c’est ta technique, ton style. »


    Vaimiti MAONI : 1ère catégorie waterwomanpaddle 2017, et 18ème mondiale lors de la pacificpaddlegames en septembre dernier

    « Je ride avec une planche 404, je l’adore de part sa stabilité et sa glisse. Les planches SUP pour les femmes sont les mêmes que pour les hommes. Pour les débutantes, il faut ne pas prendre de planche trop étroite et trop courte afin d’assurer avant tout une bonne stabilité. »

    Des conseils sportifs par des sportifs, c’est sur www.sportstahiti.com.

    Rahiti BUCHIN

    Rejoindre la discussion

    arrow
    Translate »