• Sport Santé : Citron, poire et eau de coco, le cocktail pour éliminer l’alcool ?

    @ FUTURA SANTE

    Vendredi 3 janvier – Après les fêtes de fin d’année, la reprise peut-être un peu dure ! Même si cela ressemble à un remède de grand-mère contre la gueule de bois, ce cocktail a pourtant été scientifiquement sélectionné pour son efficacité dans la dégradation de l’éthanal.

    Mal de tête, nausées, fatigue, ce sont les symptômes désagréables de la gueule de bois consécutive à l’abus d’alcool. Ces symptômes sont liés entre autres à la production d’acétaldéhyde, un composé toxique que le corps fabrique pour dégrader l’éthanal. Ce composé est d’abord produit par une enzyme, l’alcool déshydrogénase (ADH), puis transformé en acétate (inoffensif) par une autre enzyme nommée aldéhyde déshydrogénase (ALDH). La gueule de bois apparaît lorsque la quantité d’acétaldéhyde dépasse les capacités de transformation de l’ALDH.

    Sur Internet, se dénombre une quantité de remèdes naturels censés faire passer plus vite le malaise, allant du thé au miel au jus de tomate en passant par le bouillon de bœuf ou le chou fermenté. Rien de tout cela n’étant, bien sûr, validé scientifiquement. De nombreuses études se sont toutefois penchées sur cette question en essayant de trouver le composé miracle, capable d’augmenter la production de l’une ou l’autre des enzymes et d’accélérer ainsi l’élimination de l’alcool par le foie. Les polyphénols, qui se trouvent dans de nombreux fruits et légumes, semblent ainsi avoir une certaine efficacité. Un chercheur chinois a même publié en 2015 la recette d’une mixture nommée DTS20 à base d’herbes médicinales, permettant de faire chuter le taux d’alcool dans le sang et le stress oxydatif.

    Pour tenter d’y voir plus clair, une équipe de chercheurs indiens de l’institut chimique de technologie de Mumbai a passé au crible des dizaines d’aliments et de composés, allant de la papaye à l’oignon en passant par le fromage, le gingembre, le blé, l’acide ascorbique, le café ou encre le safran. Ils ont ensuite mesuré in vitro l’activité de ces extraits sur les enzymes ADH et ALDH, ainsi que leur pouvoir antioxydant. Certains aliments s’avèrent particulièrement efficaces : la poire qui augmente l’ADH de 90,98 %, le citron doux (limette) qui booste l’ALDH de 33,47 %, ou encore le cheddar, le blanc d’œuf, le thé vert et l’eau de coco.

    Plus étonnant, les chercheurs ont constaté que la vitamine C, pourtant ingrédient phare des remèdes anti-gueule de bois vendus en pharmacie, faisait chuter de 88 % l’activité des deux enzymes. Aucune corrélation entre le pouvoir anti-oxydant et l’action sur les enzymes n’a en revanche pu être établie, « ce qui suggère que l’effet anti-gueule de bois des antioxydants est largement surfait », avancent les auteurs dans leur étude parue sur Current Research in Food Science.

    Forts de leur résultats, les chercheurs ont élaboré un cocktail incluant les aliments les plus prometteurs. Ils ont d’abord testé un cocktail de citron doux, poire et eau de coco, additionné de concombre et de tomate, mais ils se sont aperçus que leur boisson avait franchement mauvais goût. Exit donc les légumes, ainsi que la mangue et et la pastèque, très efficaces sur l’ADH mais pas sur l’ALDH, ce qui risquait donc d’aggraver les symptômes. Finalement, la formulation retenue comme la plus efficace est constituée de 65 % de poire, 25 % de citron doux et 10 % d’eau de coco. Cette boisson augmente l’ADH de 23 % et celle de l’ALDH de 70 %, et elle semble gustativement appréciable.

    Évidemment, tous ces tests étant menés in vitro, on ignore leur véritable efficacité dans la vie réelle, d’autant plus que la vitesse de métabolisation de l’alcool peut être affectée par bien d’autres facteurs (quantité d’eau contenue dans le corps, masse adipeuse, sexe, différences individuelles…). À supposer que ce cocktail arrive vraiment à faire éliminer l’alcool plus rapidement, il n’en reste pas moins vrai que ce dernier produit de dégâts dans l’organisme à court et moyen terme en perturbant l’équilibre hydrique et minéral et en endommageant le foie. Seul conseil possible : boire modérément et surtout faire du Sport. Cela vous épargnera une expérience pénible et l’élaboration d’un cocktail aux effets incertains.

    Suivez l’actualité sportive du Fenua sur www.sportstahiti.com.

    Rejoindre la discussion

    arrow
    Translate »