• Portrait – Toanui Nena : « Le free rider de la Spartan Race Hawaii »

    Toanui Nena à 28 ans. Ce « free rider » amoureux du sport en nature, était à Hawaii au mois d’aout avec sa compagne pour participer à la 3ème édition de la Spartan Race. Une course d’obstacles mythique en pleine nature, calquée sur le parcours du combattant de l’armée. Elle se déroulait sur deux jours, et comptait trois courses à enchainer : La « Sprint » de 5 km, la « Super » de 12 km, et enfin la « Beast » de 27 km. SportsTahiti vous propose de revenir sur cette belle aventure hawaiienne :

    Le
    Le Kualoa Ranch de Hawaii ou s’est déroulée la Spartan Race

    Ia ora na Toanui, parle-nous de la Spartan Race ?

    La course s’est déroulée dans le Kualoa Ranch, là où ils ont tourné le film « Jurassic Park » et la série « Lost ». Bon on a plus apprécié le paysage après, parce que pendant la course, c’était hot ! (rires) Je ne pensais pas que ce serait aussi dur. Je l’avais déjà fait il y a deux ans, mais c’était la version « Stadium », tous les obstacles étaient regroupés dans un stade. Là, il y a avait trois courses à enchainer de 5, 12 et 27 km sur deux jours avec plus de 1 000 participants. Et le franchissement d’obstacle ça te tue au niveau physique ! (rires)

    Vous y êtes allé en couple ?

    Oui à la base cela devait être des vacances en amoureux à Hawaii, et puis comme j’aime vraiment le sport, et ma copine aussi, on s’est lancé le défi d’y participer ensemble (sourire). Moi j’ai fini dans les 100 premiers de ma catégorie, et au scratch j’ai fini dans les 300 sur 1 000 participants. Ma copine par contre s’en est mieux sorti (rires), elle est arrivée dans les trente premières de sa catégorie.

    Toanui Nena et sa compagne à la course d'obstacles.
    Toanui Nena et sa compagne à la course d’obstacles.

    Quel genre d’obstacle il fallait franchir ?

    Il y en avait énormément tout le long des parcours de course. Par exemple il y avait de la monté de corde entre 8 et 10 m. Ensuite ce qui m’a marqué, c’était de ramper dans la terre, sous des fils de barbelé. Au départ je pensais que c’était de simples cordes. Les filles se coinçaient les cheveux, et moi je me suis blessé au pied. Ce n’est pas de la rigolade.

    Le parcours de barbelé !
    Le parcours de barbelé !

    Après tu devais escalader de gros obstacles en bois, et sur certains il fallait exécuter des exercices, comme des pull-up, des push up… Et tu ne peux pas tricher parce qu’il y a des « staffs » qui contrôlent ! C’était difficile, mais vraiment bien. Je conseille à tous les amoureux de sports extrêmes en pleine nature de le faire. Ça se passe tous les ans au mois d’aout à Hawaii. Et pour la petite anecdote, j’ai eu une pensée pour mon grand-père Maco Nena, parce que le lendemain de la course, cela faisait un an qu’il nous avait quitté.

    spartan-6

    Tu es un amoureux du sport en nature, mais plus « free rider » que compétiteur ?

    Oui, on peut voir ça comme ça. La compétition en elle-même ne m’intéresse pas forcément, je recherche plus la beauté du sport, et dépasser mes limites. J’ai fait beaucoup de semi-marathon, des raids. Mais ce que je préfère c’est vraiment la randonnée.

    spartan-14

    Quelle est pour toi la plus belle randonnée au Fenua ?

    Je dirais la « Vaiputoa », dans la vallée de la « Maroto ». Tu peux la faire en marchant, mais aussi en descente en rappel. C’est plus difficile que la simple randonnée. Il y a plusieurs descentes de 15 mètres et la dernière fait 40 mètres. Donc il faut quand même avoir un peu d’expérience, surtout qu’une fois que tu as décidé d’y aller, la seule sortie possible, c’est la descente de 40 mètres (rires) ! Moi je le fait avec l’association « Te Ana Ori Vai ».

    spartan-17

    Et laquelle tu trouves la plus difficile ?

    C’est le mont « Aorai » en un jour. Départ le matin 5h. Arrivé en haut vers 11h30, et redescente. C’est vraiment dur, mais c’est un bon entrainement pour muscler les jambes et les fessiers. Là c’est sûr, tu sus ! Après je pense qu’il y a au-dessus la randonnée de l’ »Orohena », mais je ne l’ai jamais faîte. C’est mon prochain objectif.

    Est-ce que tu as déjà fait des courses, genre « Spartan Race » au Fenua ?

    Non, je n’en ai jamais vu au Fenua. Mais j’avais entendu parler d’une course comme ça à Raiatea, plus fun et avec des déguisements… En tout cas je me dis : « Pourquoi ne pas en organiser une ici, on a des paysages magnifiques. » Peut-être que je serai le premier à le faire qui sait ! (rires)

    Enfin Toanui, quel est ton petit conseil pour les sportifs de SportsTahiti ?

    En gros il faut bien manger, bien dormir, bien récupérer et s’entrainer quotidiennement. Bon ne forcez pas trop. Allez-y progressivement en faisant entre 30 minutes et 1 h de sport par jour. Ne serait-ce que de la marche tranquille. Après si vous voulez faire des compétitions, là il faut s’entrainer plus sérieusement.

    Et je voudrais profiter pour remercier le club de Tefana Boxing, parce que ma préparation physique s’est faîte avec eux avant d’aller à Hawaii. Merci aux coachs Pierre et Tafai. Merci aussi à ma copine de m’accompagner dans mes délires ! (rires) Et enfin merci à SportsTahiti.com pour la promotion du sport au Fenua !

    Suivez l’ensemble de l’actualité sportive du Fenua sur www.sportstahiti.com.

    Rejoindre la discussion

    arrow
    Translate »