Sports Tahiti

Portrait – Toanui Gobrait : Objectif, les championnats du monde Xterra

Lu 937 fois

Jeudi 11 Mai – Amateur de sports de combats, de cyclisme, de course à pied et récemment de triathlon Toanui Gobrait fait littéralement partie du paysage sportif Polynésien. Il est fort probable que vous l’ayez déjà aperçu sur nos routes, à vélo ou à pied lors de ses entraînements ! Âgé de 26 ans aujourd’hui, Toanui baigne dans le milieu du sport depuis tout petit et compte bien y faire de vieux os.

Né dans une famille de sportif, Toanui à une génétique comme qui dirait, faite pour le sport. Du haut de son mètre 80, ce jeune homme à la carrure athlétique et un touche-à-tout … Combat de boxe, course à pied, VTT, cyclisme, Raid, Trail, semi-marathon, et même triathlon, Toanui est un athlète complet. C’est son père Hubert Gobrait (ancien champion de boxe ) et son grand-père, Bayard Gobrait qui lui ont donné le goût des compétitions.

Bonjour Toanui, parles nous un petit peu de ta passion pour le sport ?

« A la base, je fais partie d’une famille de sportif, mon grand-père était directeur technique de la fédération polynésienne de boxe et il a également était président du club de boxe Avia où mon père (Hubert) et ses frères (Patrice, Bayard et Richard) boxaient. Quand j’étais petit, je voyais mon père s’entraîner dure pour gagner ses combats de boxe. »

C’est le fait de baigner dans la compétition qui t’a motivé ?

« Je ne dirais pas que ça m’a motivé … Mais ça m’a donné goût à la compétition oui ! J’ai commencé par la boxe, la discipline « emblématique » de ma famille et puis comme chez nous, on est très polyvalent au niveau du sport je me suis essayé à la course à pied puis au vélo et depuis 1an et demi au triathlon. Aujourd’hui, c’est ma vie entière et celle de ma petite famille qui tourne autour du sport et des compètes. Je participe à des compétitions et à des courses quasiment tous les week-end, si ce n’est pas du vélo, c’est de la course à pied, des raids ou des trails et si ce n’est pas ça, c’est du triathlon. »

Dans sa vie professionnelle, Toanui est agent de police.

Tu dois beaucoup t’entraîner du coup ?

 » Je m’entraîne beaucoup, c’est vrai, mais pour avoir un niveau meilleur que celui que j’ai actuellement, il faudrait que je ne fasse que ça. Je suis agent de Police et je travaille en horaire décalé, du coup ce n’est pas évident pour les entraînements … Je fais partie de plusieurs clubs, je nage et je fais du triathlon au CNP, je cours pour Tefana Athlétisme, je roule pour Papeete cycling et parallèlement, à tout cela, je fais partie d’une association sportive qui prône le sport en Famille l’As Raira. »

Tu gères comment le fait de t’entraîner à plusieurs disciplines ?

« J’essaie de gérer au mieux le boulot, la vie de famille et les entrainements. Quand je bosse le matin, je m’entraîne dans l’après-midi quand les enfants sont à l’école et le soir après les avoirs récupérer. Si je travaille l’après-midi, je m’entraîne plutôt le matin après avoir déposé les enfants. En ce qui concerne les disciplines, je me suis mis au triathlon il y a quasiment un an demi du coup, j’essaie de varier au maximum pour pouvoir m’entraîner autant à vélo, qu’en course à pied et qu’en natation. »

Parmi les 3 disciplines, il y en a certainement une que tu affectionnes particulièrement ?

Oui, j’aime particulièrement le vélo qui est une discipline que je pratique depuis l’âge de 14 ans, j’ai commencé dans le club VCT. Par contre, la natation, j’aime moins…Enfin, on va dire que c’est la discipline pour laquelle je suis le moins doué quoi (rire) !


Quels sont tes prochains objectifs ?

Cette année, j’ai pour la seconde fois de toute ma petite carrière participé au triathlon Xterra Tahiti qui s’est déroulé le 06 Mai à Moorea. Je suis arrivé dans le Top Ten alors que l’année dernière, j’avais terminé 11e ! Il y a quelques jours, j’ai été contacté par Jean-Michel Monnot qui me proposait un Slot pour les championnats du monde de Xterra qui se dérouleront à Hawaii. Je suis vraiment motivé pour y participer, c’est la première fois que je participerais à une course à l’étranger de cette envergure… J’ai fait quelques petites courses de village en Bretagne, mais rien de comparable. Le prochain rêve que je souhaiterai réaliser, après avoir réaliser celui de participer au championnats du monde de xterra, c’est de participer au Ironman. Je me laisse encore 3 ans …

C’est encouragé par ses 2 enfants qu’il s’attaque aux courses le week-end !


Un mot pour finir?

Je voudrais dans un premier temps, remercier toutes les personnes qui participent activement au développement des activités sportives sur le plan local. Merci à mes amis et ma famille tout particulièrement ma maman et mes grands-parents pour leur soutien ! Et surtout, un grand Merci à ma petite Famille, ma femme et mes deux enfants, Poerani et Bradley qui m’encouragent dans tous les défis que je me lance. Merci à vous tous de me supporter dans tous les sens du terme (rire).

Si Toanui n’excelle pas en natation, il ne lâche rien et participe dès que possible aux cours proposés par le CNP. Malgré cette faiblesse qui le fait sortir de l’eau en retard par rapport à ses principaux concurrents, il arrive cependant à très bien se replacer grâce aux autres disciplines. En attendant, il a encore jusqu’à Octobre pour s’affûter et se préparer au mieux aux championnats du monde Xterra. Si vous souhaitez l’aider ou même le sponsoriser n’hésitez pas à le contacter sur sa page Facebook Toanui Gobrait.

Retrouvez l’ensemble des portraits de nos sportifs locaux sur sportstahiti.com

You must be logged in to post a comment Login

Poster un commentaire

Translate »