• Portrait – Tikanui Smith : « Je veux battre les meilleurs mondiaux »

    Vendredi 4 août 2017 – Tikanui Smith est originaire de Moorea, c’est d’ailleurs son deuxième prénom. Il a 26 ans et depuis qu’il est tout petit, il surfe sur la vague aussi magique qu’imprévisible de Temae. Il entretient également et surtout une relation toute particulière avec la vague de Teahupo’o. Sa puissance, son mana, c’est la seule vague sur laquelle il concourt en compétition. Il s’est inscrit pour les pré-trials qui débuteront le lundi 7 ou le mardi 8 août. Nous l’avons rencontré avant le jour J.

    Qu’est-ce qui te motive à participer à la Billabong Pro ?

    « Je participe à la Billabong Pro car je surfe beaucoup là bas, mais surtout pour affronter le top des surfeurs locaux et étrangers. C’est un peu le passage obligatoire pour un surfeur local si il veut percer dans le milieu ou se faire remarquer. Et puis si tu gagnes à la maison, c’est toi le boss du moment (rires). »

    Qu’est-ce cette vague t’inspire ?

    « C’est un endroit mystique. Je viens de Moorea, aller a Teahupo’o, c’est complètement à l’opposé mais une fois que tu y es, tu sens le mana. Spécialement dans l’eau, la vague fait peur, il n’y a pas d’eau quand elle casse et elle est parfaite. À mon avis, c’est la vague la plus parfaite au monde qu’il y ait un mètre ou dix mètres, elle va tuber. C’est un peu ce que recherche un surfeur : le tube. Teahupo’o c’est aussi une rampe de lancement de carrière pour un surfeur local. C’est une chance énorme que nous avons nous tahitiens. »

    ©Ben Thouard

    T’es-tu entrainé spécialement pour la compétition ?

    « Je m’entraîne beaucoup avec les copains surfeurs qui font des compétitions et avec mes grand frères. Courir, programme de renforcement musculaire, travail de l’équilibre, apnée, natation et surtout surfer tous les jours rythment mon quotidien. Bien manger aussi c’est important. »

    Quel objectif t’es-tu fixé ?

    « Alors l’objectif pour moi, comme pour tout le monde, c’est de me qualifier pendant les trials et puis de passer dans le « Main Event ». Je veux me retrouver face aux plus grands noms et les battre. Pour cela il ne faudra pas compter que sur la préparation physique, il y a beaucoup à jouer avec la stratégie aussi, le jeu des priorités en compétition etc. »

    Retrouvez tous les portraits des athlètes locaux sur sportstahiti.com.

     

    Rejoindre la discussion

    arrow
    Translate »