• Portrait : Nicolas Stulhfauth représentait le Fenua au Squash Pro de Nouméa

    Nicolas Stulhfauth a 21 ans. Ce calédonien d’origine s’est mis sérieusement au squash depuis 2 ans dans le seul club du Fenua, Phénix. Installé à Tahiti depuis 7 ans, il est revenu sur le Caillou la semaine dernière pour participer au tournoi international Squash Pro Nouvelle-Calédonie. Un tournoi important qui a réunit des joueurs professionnels du Top 50 mondial, menés par un Mathieu Castagnet en pleine possession de ses moyens. Nicolas a malheureusement été éliminé en 16ème de finale, après s’être bien battu. Retour avec le champion sur cette formidable expérience.

    Squash
    A son arrivée à Nouméa © Squash Pro 2017

    Ia ora na Nicolas, comment c’est déroulé ton tournoi ?

    Ia ora na le Fenua. Je suis super content d’être revenu sur le Caillou, pour le Squash Pro de Nouvelle-Calédonie 2017. Il y avait un niveau vraiment élevé, avec pas mal de joueurs professionnels et de bons joueurs locaux. J’ai été sélectionné directement en phase finale et j’ai remporté mon premier match face à une guadeloupéen. Malheureusement je m’incline après un match difficile en 16èmes de finale face à un calédonien. Mes objectifs étaient d’aller le plus loin possible dans le tournoi, mais c’est comme ça.

    C’est la première fois que tu participes à un tournoi comme ça ?

    Oui c’est une première. J’ai déjà joué dans des tournois avec de grands noms, mais jamais au niveau de Mathieu Castagnet (23ème mondial).

    Squash
    Les stars mondiales du tournoi © Squash Pro 2017

    Qu’est ce que tu aimes dans le Squash et quelles sont tes forces ?

    C’est un sport physique, qui combine technique et stratégie. Mes forces en Squash sont la rapidité, l’endurance, et j’ai d’assez bonnes feintes. Après à l’entrainement j’essaye de travailler sur ma patience dans le jeu, et sur la rigueur. Comme j’ai repris sérieusement que depuis 2 ans, du coup parfois je manque un peu de finesse.

    Si tu avais pu affronter un des joueurs pros lors de ce tournoi tu aurais choisi qui ?

    Mathieu Castagnet, même si je n’ai aucunes chances, ça aurait été le top. C’est un joueur que l’on voit à la Télé ou sur internet, donc là le voir en vrai c’est bien. Il s’est incliné en finale face au finlandais Olli Tuominen dans un match extraordinaire. Après si j’avais gagnais mes 16ème et 8ème de finale, j’aurais pu tomber sur sa femme, Laura Pomportes-Castagnet en quart, qui est n°3 française.

    Squash
    Le finlandais victorieux avec son trophée © Squash Pro 2017

    Les Océania de squash se dérouleront au Fenua en fin d’année, es tu sélectionné ?

    Les sélections ne sont pas encore faites. Elles se feront dans un mois et j’espère me qualifier, oui. Ce serait une première pour moi, et le fait que cela se joue au Fenua, c’est toujours un plus. Jouer devant son public c’est ce qu’il y a de mieux.

    Enfin Nicolas, quel conseil tu donnerais aux sportifs du Fenua ?

    Entrainez vous tout le temps, et le plus possible, car c’est la seule manière de progresser. Et petit conseil spécifique Squash, dans ce sport il y a deux parts. La technique c’est une chose, mais il y a aussi beaucoup de physique. On peut être moyen techniquement, mais compenser grâce à un bon physique, et gagner le match si on tient le coup.

    Suivez les performances de nos Aito à l’international sur www.sportstahiti.com.

    Rejoindre la discussion

    arrow
    Translate »