• Portrait – Maika Zima : « Un coup droit qui ne manque pas d’air ».

    Vendredi 14 Juillet 2017 – Depuis 1963, la Fédération International de Tennis a créé la Fed’Cup, tournoi mondial de tennis féminin aussi important que la Coupe Davis qui réunira une fois de plus les meilleures et comptera à nouveau, Maika Zima, notre championne nationale.

    En double ou en simple, on ne compte plus les titres de Maika Zima qui depuis les jeux du Pacifique s’est offert des victoires en championnat de Polynésie en série dame deux années consécutives, vainqueur du tournoi Rautea chez les Hommes en 4eme série et grande gagnante de la première édition du Racktelon qui regroupait 4 sports de raquettes (Badminton, Tennis, Squash, Tennis de table).

    Sportstahiti est allé à la rencontre de notre jolie amazone de la raquette.

    Maika Zima à plus d’un tour dans son sac

    Peux tu te présenter ?

    Je m’appelle Maika Zima, j’ai 25 ans et je fais du tennis à Rautea situé à Faaa.

    Comment as-tu découvert le tennis ?

    Au départ c’était vraiment que du loisir, j’ai commencé vers l’âge de 10 ans et au départ c’était en famille. On allait le weekend, jouer s’amuser et tout et petit à petit j’ai suivi des stages, des entraînements, et j’ai tout de suite accroché et depuis je fais des compétitions dans le club de Rautea.

    Qu’est ce que tu aimes le plus dans le tennis ?

    Tout. (Rires) Je préfère jouer en simple alors qu’il y a aussi des tables de double mais je m’inscris plus en simple. Ensuite dans le jeu, je préfère mon coup droit, j’ai plus un jeu d’attaquante.

    Attention chaud devant

    Quels sont tes objectifs pour cette année ?

    Il y a la FED’CUP, ça c’était déjà le gros du gros, le gros travail de cette année . Et ensuite il y a en fin d’année, en décembre, les minis-jeux. Entre temps il y a des tournois, ici sur Tahiti. Mes deux plus gros objectifs vont être la FED’CUP et puis les minis jeux qui se passeront en décembre aux Vanuatu.

    Notre jolie Amazone armée de sa raquette

    Quel est le sportif qui t’inspire ?

    Dans le tennis il y a du monde. En homme ça va être Nadal bien-sur après en femme, là récemment il y a une jeune qui cartonne carrément elle s’apelle Ostapenko, c’est une jeune prodige du moment.

    Un dernier mot ?

    J’encourage, tout les jeunes à faire du sport, pourquoi pas du tennis, pourquoi pas découvrir. J’aimerai remercier ma famille, mes parents, mon club, mon coach Momo, mes grands-parents, mes sœurs et mon chéri.

    Souhaitant bonne continuation à notre championne !

    Retrouvez l’ensemble de l’actualité sportive du Fenua sur sportstahiti.com

     

    Rejoindre la discussion

    arrow
    Translate »