• Portrait – Jean-Marie Guyvet : « Avec Body Action Club, je veux partager la culture du sport ! »

    Jean-Marie Guyvet, est un jeune entrepreneur de 30 ans, passionné de sport. Après 5 ans d’étude de Sport (STAPS) à Nice, il revient au Fenua avec un Master en ingénierie et ergonomie du sport. Il travaillera tout d’abord pendant 5 ans dans le domaine social à Punaauia, pour pouvoir venir en aide aux familles défavorisées. Mais l’amour du sport se fera trop fort et en décembre 2014, avec son père et en partenariat avec le club de Phénix, il créé la salle « Body Action Club » à Punaauia. SportsTahiti vous propose de le découvrir à travers son interview :

    Jean-Marie est diplômé en ingénierie et ergonomie du sport.
    Jean-Marie est diplômé en ingénierie et ergonomie du sport.

    Ia ora na Jean-Marie, pourquoi t’être orienté dans le sport ?

    Dès l’âge de 10 ans je savais que je travaillerais dans le sport, comme professeur d’EPS ou coach, car c’est ma passion. J’ai commencé très tôt la natation, que j’ai pratiqué pendant 12 ans. J’ai participé aux jeux du Pacifique en 2003. J’ai été champion de Polynésie de Triathlon. J’ai participé en junior à la Hawaiki Nui, entre autre… Le sport a toujours fait partie de mon quotidien, et pour moi c’est un vecteur de réussite, d’intégration sociale, professionnelle, et je veux donner envie aux gens de réussir dans, et au travers du sport.

    Donc tu as monté ta salle « Body Action Club », « BAC » pour les intimes ?

    Oui (sourires). Nous sommes une petite structure, avec une cinquantaine de machines, répartie sur plusieurs salles. Mais comme je dis « ce n’est pas la quantité, mais la qualité qui compte ». Et les gens le ressentent parce que je tourne entre 120 et 160 adhérents selon les mois. Je suis bien entourée, par ma famille d’abord, mais aussi par mes 3 coachs que sont Vaiana et Rahera Vairaaroa, et Henri Tehahe.

    Moi, je m’occupe surtout de coaching personnel pour de la préparation physique et sportive de tous niveaux. Je me concentre sur la performance. Grâce à mes études je maitrise l’aspect théorique, et maintenant je le mets en pratique à la salle.

    En pleine séance de coaching personnel.
    En pleine séance de coaching personnel.

    Depuis deux ans que Body Action Club est ouvert, quelques champions sont passés comme par exemple en tennis avec Gillian Osmont qui revient d’un pôle France. Actuellement je prépare aussi Ryan Dubois, qui lui est champion du monde de Jiujitsu dans sa catégorie, ou encore Teahu Faufau pour les championnats du monde de boxe en Russie.

    Et puis il y a le coaching en groupe, avec le va’a par exemple. En 2014, j’ai eu la chance que Hinaraurea me fasse confiance avec Alvino, et ils ont terminé sur le podium de la Hawaiki Nui cette année-là, et quatrième en 2015. Donc ce n’est pas rien ! (sourires) Après il y a eu Tahitian Ohana chez les vétérans, qui a gagné les trois étapes de la course Tahiti Nui, devant de sacrés concurrents comme OPT et EDT. J’ai aussi préparé l’équipe d’ATN en 2015. Du coup pas mal de club viennent maintenant me voir pour de la préparation physique. En ce moment j’en prépare 5. Du coup dès 4h30 du matin on commence à travailler, et j’alterne entre les clubs pour pouvoir satisfaire tout le monde. Pour m’aider, j’ai le soutient de George Richmond, qui lui a grandi dans le va’a, et il me suppléé sur l’aspect « rame », quand moi j’apporte le côté préparation physique.

    Quel est l’atout principal de Body Action Club ?

    C’est le cadre dans lequel on évolue. A Body Action Club tu es loin de tout. Il y a de l’espace, tu n’es pas enfermé. Tu fais ton sport avec une vue imprenable sur la mer et Moorea, et puis il y a tout un environnement sportif, avec du tennis, du squatch. Il y a une belle synergie. Et la salle est accessible à tous, il n’y a pas de « stars » on va dire. Mon but c’est de motiver tout le monde ! Pendant un coaching, par exemple je leur répète sans cesse, de dépasser leurs limites ! Il faut qu’ils sortent de leur zone de confort, même si ce n’est pas évident. Tout le monde veut être « shape » sans faire d’efforts, ça c’est mission impossible! (rires).

    Une vue imprenable sur Moorea.
    Une vue imprenable sur Moorea.

    Quelle est la principale difficulté de la gestion d’une salle de sport ?

    Pour moi c’est la concurrence avec les autres salles. Par ce que je ne gère pas ma salle comme un business, malgré que ce soit ça ce qui te nourrisse ! (rires) Et puis beaucoup de gens ne veulent pas payer pour faire du sport, ici les gens pensent que le sport c’est gratuit, contrairement à l’étranger. Après moi je gère vraiment Body action Club comme ma passion. Certains mois je ne gagne pas forcément d’argent, mais ce n’est pas grave. Parce que quand j’arrive à transmettre ma passion du sport aux gens qui viennent me voir, c’est une belle récompense, et c’est mon but. Je veux partager la culture du sport !

    Enfin Jean-Marie, quel est ton conseil pour les sportifs de SportsTahiti ?

    Alors surtout il ne faut pas bruler les étapes. Il faut se mettre au sport et prendre son temps, sans jamais dévier de l’objectif qu’on s’est fixé ! J’en profite pour remercier sportstahiti.com, qui est mon partenaire depuis le début. Merci aussi à tous ceux qui nous soutiennent, et tous ceux qui nous font confiance !

    bac-14

    Et puis ceux qui souhaitent venir rejoindre la « Team BAC », n’hésitez pas ! La salle se situe en face du collège de Punaauia, au complexe de Phénix. Elle est ouverte à tous, du lundi au samedi de 8h à 19h. Venez partager notre passion pour le sport, surtout qu’à la fin du mois de septembre on va recevoir de toutes nouvelles machines.

    Vous pouvez nous contacter par Facebook sur la page de Body Action Club, ou par téléphone au 87.21.19.14.

    Retrouvez toutes les photos de l’interview dans la galerie :

    Suivez l’ensemble de l’actualité sportive du Fenua sur www.sportstahiti.com.

    Rejoindre la discussion

    arrow
    Translate »