• Portrait – Eddy Bellais : « Pourquoi pas percer dans la boxe thaïlandaise »

    Vendredi 24 novembre 2017 – Eddy Bellais n’est pas seulement « prometteur » dans le domaine des sports de combat ; c’est déjà une référence. Il a remporté un combat important il y a quelques jours dans le cadre de la compétition australienne de boxe thaïlandaise « Knees of Fury ». Issu d’une famille de combattants, le spécialiste de boxe thaïlandaise a rapidement collectionné les titres. Ainsi, Eddy Bellais est champion de Polynésie de boxe thaïlandaise et de boxe anglaise dans la catégorie des moins de 69 kg, mais il détient aussi le titre de champion d’Océanie et de champion du pacifique sud de boxe thaïlandaise. Il revient sur son combat et parle de ses prochains objectifs.

    En Australie tu as dû affronter un combattant de taille…

    « Oui, je n’ai pas été vite à l’aise sur le ring parce que ça faisait longtemps que je n’avais plus fait de combat pro comme celui là. De plus, quand on m’a annoncé les victoires de mon adversaire ça m’a un peu fait peur parce qu’il avait fait plus de 9 ko… Donc je me suis dit que j’allais juste boxer en défense, lui mettre des front kick, éviter à tout prix le choc direct et ensuite me déplacer. Puis au deuxième round, j’ai commencé à lâcher les coups. J’ai travaillé toutes les techniques de Muay Thai que j’ai apprise, c’est à dire : des coudes, des genoux, des pieds, des points, des saisie-projection… J’ai sorti ma panoplie en fait. J’ai fait ça pendant les deux dernières reprises. Pour moi, ce qui a fait la différence, c’est que moi j’ai plus travaillé que lui coté technique alors que lui je pense qu’il voulait me mettre ko. Heureusement, que mes front kick le repoussaient à chaque fois qu’il voulait tenter quelque chose. »

    Est-ce que cette victoire t’a donné de nouveaux objectifs ? 

    « Non pas vraiment, parce que j’avais déjà prévu de partir pour la Thaïlande. Alors prochain objectif c’est la Thaïlande en mars pour une ceinture ! »

    Qu’est-ce que la boxe thaïlandaise représente pour toi ?

    « Le Muay Thai représente une passion. J’aime ce sport et je suis plutôt doué pour le pratiquer donc pourquoi pas percer dedans… »

    Comment tu vas te préparer pour cette échéance ? 

    « Alors pour le prochain combat en Thaïlande, je vais faire comme d’habitude. Il va falloir travailler dur physiquement, techniquement, mais moi plus particulièrement je vais plus travailler les coudes parce que eux là bas ce ne sont pas des débutants donc il faudra aller à leur niveau. Ça va être dur mais bon comme on dit toujours : « no pain no gain ». »

    Des remerciements ? 

    « Oui, comme d’habitude je remercie mon oncle qui est mon coach : Tiaipoi Roland et les sponsors : LS Proxi et ICE Roll’s SHOP. Mauruuru aussi à Sportstahiti pour l’interview, c’est que du top ! »

    Retrouvez tous les portraits de vos athlètes préférés sur sportstahiti.com.

    Rejoindre la discussion

    arrow
    Translate »