• Portrait – Culturisme : Maiarii Fry, une Miss Bikini au top

    Maiarii Fry, 26 ans, est une jeune femme aux mensurations de rêve. Mais ce corps, elle a travaillé dure pour l’avoir ! Elle commence la musculation il y a deux ans à la salle d’Xtrem Gym, juste pour déstresser après le boulot. Puis, petit à petit, c’est devenue une passion. A force de voir les filles galbées et toniques à la salle, elle souhaite leur ressembler et elle s’est lancée un défi. Elle commence la compétition en décembre 2015, avec la Tahiti Body Contest. Médaillée d’argent dans la catégorie Miss Bikini de plus d’1m70, elle s’était promis de revenir plus forte et mieux préparée pour la prochaine compétition. Promesse tenue un an plus tard, pour la IFBB Tahiti Nui Cup 2016. Elle remporte le titre tant convoité de Miss Bikini de plus d’1m69 et surtout celui de Miss Bikini toutes catégories, qui lui ouvrent les portes de la Arnold Classic 2017 en Australie. Sportstahiti.com vous propose une interview de cette sirène des Mers du Sud.

    Maiarii Fry à l'IFBB Tahiti Nui Cup 2016
    Maiarii Fry à l’IFBB Tahiti Nui Cup 2016

    Ia ora na Maiarii, cela fait combien de temps que tu pratiques la musculation ?

    J’ai toujours fait du sport. Mais mes entraînements ont commencé à devenir plus sérieux en 2015 lorsque je me suis préparée pour la TBC. Malheureusement je n’étais pas super prête l’année dernière et du coup, j’étais un peu « vexée » (sourire) et pas contente de moi-même. Cela m’a motivé pour m’améliorer, et me donner à fond cette année.

    Du coup les résultats sont là, tu remportes la IFBB Tahiti Nui Cup 2016 !

    Oui les résultats sont là et je suis vraiment surprise et heureuse, parce qu’il y avait du niveau ! Mais les sacrifices ont payé.

    Elle remporte la catégorie Miss Bikini de plus d'1m69.
    Elle remporte la catégorie Miss Bikini de plus d’1m69.

    Combien de temps a duré ta préparation pour cette compétition ?

    J’ai intensifié mes entraînements et commencé ma sèche ces trois derniers mois. Les entraînements étaient beaucoup plus réguliers, mes repas pesés, et je mangeais rigoureusement toutes les trois heures. Les deux premiers mois, ça allait. Mais le dernier mois commençait à être dure ! Je ne mangeais plus de patates douces, de riz, de pain… (rires) Et du coup c’est un petit peu devenu un jeu psychologique ! Il fallait tenir au mental !

    Dans les loges, en pleine préparation.
    Dans les loges, en pleine préparation.

    Pourquoi avoir commencé ce sport ?

    Pour le Challenge ! (sourire) Au début c’était plus un moyen de déstresser et de trouver un équilibre à travers le sport. Ensuite, c’est devenue une passion. Depuis 2015, c’est un challenge perso, pour repousser mes limites. Ce que j’aime dans ce sport, c’est que c’est un peu comme la vie, ce n’est pas un long fleuve tranquille, tu as des hauts et des bas. Et il ne faut jamais abandonner ! Donc je me motive. Je m’entoure des bonnes personnes, qui m’encouragent. Je me donne des objectifs et je m’y tiens !

    Un hobby devenu une passion.
    Un hobby devenu une passion.

    As-tu un modèle sportif ?

    Oui, Paige Hathaway. C’est une athlète. Même si elle ne fait pas de compétition, elle est l’une de mes modèles.

    Là, quel est ton prochain objectif ?

    Et bien j’avoue que je n’avais pas forcément prévue de gagner, du coup ça change mes plans. (rires) Normalement, j’ai un billet pour l’Australie, pour participer à la grande compétition Arnold Classic 2017 en mars. Du coup cela va être une autre préparation pour atteindre le niveau international.

    Enfin Maiarii, quel est ton conseil pour toutes celles qui souhaiteraient se lancer dans la musculation ?

    Alors, ce n’est pas évident, parce qu’il faut trouver son équilibre entre le travail, la vie de famille et les entraînements. Mais si tu le veux vraiment, tu le peux. Bon c’est vrai que je n’ai pas encore d’enfants donc c’est plus facile de dégager du temps pour l’entraînement. Mais je suis sûre que si on veut, on peut ! (sourire)

    ifbb-171

    Suivez l’ensemble de l’actualité sportive du Fenua sur sportstahiti.com.

    Rejoindre la discussion

    arrow
    Translate »