• O-League : Central-Magenta, les calédoniens arrachent la victoire à l’expérience

    Lundi 27 février, Nouméa. Central Sport a tenu tête à Magenta dans le jeu, et s’est même offert le luxe de mener à la pause. Malheureusement les rouges et noirs quittent le stade de Numa Daly avec une défaite (4-2) qui compromet quelques peu leur chemin vers les demi-finales. Les locaux ont fait jouer leur expérience, et cela a fini par payer. Retour sur ce match plus qu’électrique !

    Central fait trembler Magenta…

    Le choc de ce groupe A aura tenu toutes ses promesses. D’un côté l’équipe favorite, Magenta ! Habituée des joutes océaniennes, elle joue à domicile. De l’autre la jeune équipe tahitienne de Central, outsider sérieux qui découvre la O-League pour la première fois de son Histoire. Malgré cette différence, les tahitiens ont débuté le match à la fois hargneux et disciplinés. Même si se sont les calédoniens qui ouvrent le score à la 11ème minute par le biais de Marin, Central revient rapidement dans la partie grâce à un doublé de son numéro 9, Matatia Paama. Le premier but centralien part d’un tir de Castillo repoussé par le gardien adverse et qui revient dans les pieds de Paama côté droit. Ce dernier n’a plus qu’à le glisser dans le but vide (28′). Le second sera transformé sur pénalty (41′). Warren au départ de l’action, ajuste une passe en profondeur pour Paama côté droit, qui prend de vitesse la défense et parvient à centrer à ras de terre pour Estay. Seul face au gardien, le chilien se fait faucher et obtient un pénalty. Paama s’en charge pour le doublé. Solides, les tahitiens ont fait souffrir les locaux dans la bataille du milieu et dominent 2 buts à 1 à la pause.

    Matatia Paama inscrit un doublé pour Central

    qui s’imposera à l’expérience.

    Mais au retour des vestiaires, poussés par un public survolté, les locaux vont hausser leur niveau et égaliser juste avant l’heure de jeu. La pression se fait sentir sur le corps arbitral, et les esprits s’échauffent. Le staff centralien décide de faire rentrer son attaquant Tissot à la place de Warren. Très puissant, le géant sera marqué de très près par la défense calédonienne, qui l’empêchera de jouer.

    Les organismes fatigués vont commencer à laisser des espaces, qui seront très bien exploités par les jaunes et noirs. Les Calédoniens prendront l’avantage sur une belle action de jeu à la 77ème minute, qui aura vu le capitaine tahitien Tetuanui repousser deux tirs avant d’encaisser un but d’Aucher, rentré en seconde période. Enfin Marin se chargera de transformer un pénalty à 10 minutes de la fin, après une mains dans la surface centralienne. La fin de match sera très compliquée pour les arbitres, avec beaucoup d’électricité entre les tahitiens et les calédoniens, et notamment l’expulsion du géant Fred Tissot et d’un des joueurs de Magenta.

    Un match électrique ou l’expérience calédonienne a parlé.

    Pour le coach vainqueur Alain Moizan, l’objectif est atteint : « Notre but était de se qualifier pour les demi-finales, et en gagnant ce soir, s’est quasiment-fait ! C’était un match très difficile, les tahitiens ont été meilleurs que nous en première période. J’ai demandé à mes joueurs de se reprendre. Ensuite il y a eu une grosse d’ébauche d’énergie de notre part, et à la fin ils n’ont pas pu suivre physiquement. On a été la chercher au mental cette victoire. Nous jouerons le dernier match à fond pour assurer notre qualification. »

    Le coach de Magenta Alain Moizan.

    Du côté de Central, grosse déception pour le coach Cyril Klosek et ses hommes : « On voulait le gagner ce match, mais on le perd sur des faits de jeu à la fin. Il nous a manqué de l’expérience sur des détails qui à ce niveau ne pardonnent pas. On est tombé sur une équipe expérimentée, avec des joueurs de qualité. Mais les points positifs à retenir sont que nous avons eu une bonne préparation, un groupe soudé, et nous reviendrons plus forts avec ce groupe là qui a du coeur ! En tout cas nous gardons la tête haute, et nous jouerons à fond notre dernier match, pour porter hauts les couleurs du club, et faire honneur à nos supporters qui nous suivent. Tant que mathématiquement tout n’est pas joué, on fera tout pour aller chercher la qualification, même si nos chances ce soir ce sont réduites. »

    Le coach de Central Cyril Klosek

    Pour Manutahi Tetaria, le numéro 12 de Tahiti c’était un match difficile devant un public très chaud : « Quand je suis rentré sur le terrain, nous étions déjà menés 3-2. Je ne pensais à rien d’autre que la gagne ! Malheureusement ça n’a pas marché. C’est une première pour l’équipe et on sent vraiment la différence entre les matchs de O-League et le championnat. On doit jouer à 150% du début à la fin et on n’a pas droit à l’erreur. C’était électrique ce soir, et il y avait un très bon joueur sur l’aile droite avec beaucoup d’expérience qui a bien mit la pagaille au niveau des nerfs. Ca a marché, on est tombé dans le piège ! Mais c’est pas grave nous reviendrons plus fort ! Enfin le dernier match on va l’aborder comme une finale, parce qu’on ne sait jamais ce qui peut arriver à la fin. Je voulais en tout cas remercier mes copains parce que ce soir on a fait un beau combat, et on a gagné en expérience. »

    Manutahi Tetaria est rentré en seconde période.

    Rien n’est toutefois perdu pour Central, car plus tôt dans la soirée, les papous de Madang, ce sont imposés face aux samoans de Lupe (4-3). Ainsi la poule reste ouverte, et si Madang venait à battre Magenta, et Central à battre Lupe, les tahitiens qui ont une grosse différence de buts pourraient encore se qualifier. La réponse ce Jeudi 2 mars à 20h !

    Retrouvez toutes les photos du match dans la galerie :

    Suivez nos Aito à l’international sur www.sportstahiti.com.

    Rejoindre la discussion

    arrow
    Translate »