• MMA : La première conférence internationale de MMA au Fenua

    Vendredi 4 Octobre 2019 – La Polynésie Française accueillera la Première Conférence publique Internationale des Arts Martiaux Mixtes, les 08, 11, et 12 octobre prochain. Des personnalités internationales sont attendues pour organiser le développement de la pratique des Arts Martiaux Mixtes sur le territoire.

    3 grands rendez-vous uniques à ne pas manquer :

    Mardi 08 octobre – de 17h30 à 19h30 – à l’amphithéâtre de l’IJPSF : Une conférence spécifique prévue pour mieux comprendre à la fois l’attrait et l’aversion pour une pratique toujours aussi décriée et permettre de mieux décoder le phénomène de violence en société.

    Vendredi 11 octobre – 08h00 à 17h00 – à l’hôtel Intercontinental Tahiti Resort : Une série de présentations suivies de débats animés par des personnalités internationales et locales, permettant de mieux nous éclairer sur l’organisation du MMA Amateur international, le suivi des athlètes sur le territoire et comprendre comment s’organise leur carrière Professionnelle à l’étranger.

    Samedi 12 octobre – 08h00 à 17h00 – 1ère Journée des portes ouvertes au PARC AORAI de Pirae. Une journée dédiée à la démonstration et la découverte des sports de combats pour tous.


    Hiro Lemaire en JiuJitsu lors des Jeux d’Asie qui se sont déroulés au Turkménistan.

    Parole à Hiro Lemaire, Président de la Fédération Polynésienne de Lutte et de Disciplines Associées :

    Lors de votre dernière assemblée générale, le 03 août dernier, vous avez intégré la discipline du MMA dans vos missions, pour quelles raisons ?

    Je pense sincèrement qu’il faut avancer avec son temps, car en tant qu’acteurs du champ sportif, nous sommes des observateurs privilégiés des évolutions sociales et sociétales. Nous avons constaté d’une part, que nous étions confrontés au phénomène de violences et d’incivilités au quotidien, malheureusement la Polynésie n’est pas épargnée. L’éclosion de nouveaux modes de vie chez les jeunes, permet de constater, que leurs centres d’intérêts et leurs attentes ont évolué, sont de plus en plus nombreuses, exigeantes et parfois dangereuses. Les jeunes organisent des combats de manière clandestine, avec les risques et dérapages que l’on connait. Car malheureusement, dans la rue : « La règle, c’est qu’il n’y a pas de règle… ».

    Le fait de violences observés dans les rues et largement diffusés sur les réseaux sociaux, fait apparaître des constats forts, dans le décalage entre l’offre et une absence totale de cadre règlementaire et conforme, pour pratiquer le MMA de manière sécurisée.

    D’autre part, nous ressentons une forte pression au niveau de la demande pour pratiquer ce sport. Alors, à moins d’enregistrer une défection importante de nos effectifs, nous avons plutôt intérêt à nous organiser. Pour anticiper ce risque, nos Clubs, proposent du MMA éducatif, pour aligner l’offre à la demande depuis quelque temps déjà. Et, nous avons constaté que nos jeunes étaient plutôt doués, explosifs et mordus pas ce sport.

    A partir de ce constat, soit en laisse les choses s’organiser dans la rue, soit on organise son développement. C’est l’objet de ma démarche et de celle de mon équipe.

    Pourquoi avoir voulu organiser cette conférence sur le MMA ?

    Il me semble judicieux avant d’entreprendre toute démarche de développement, de savoir où l’on met les pieds. D’un côté, nous avons une activité fortement décriée par les autorités et l’opinion publique et de l’autre, nous avons une forte demande exprimée par notre public. Nous marchons sur des œufs.

    Au regard, des opportunités que peut apporter le MMA et par les valeurs qu’il véhicule, nous pensons qu’il peut être utilisé à la fois comme étant, un outil de médiation sociale et comme une activité sportive pleine et entière.

    C’est pourquoi, j’ai tenu à organiser cette conférence, en invitant des personnalités éminentes dans le domaine, afin qu’elles puissent d’une part, partager leurs expériences, nous éclairer sur les phénomènes de société et nous aider à nous organiser sur le développement.

    De plus, j’ai voulu associer les autorités locales, car nous devons être accompagnés dans notre démarche, autant sur le plan règlementaire que sur le plan sportif.

    Est-ce que c’est ouvert au public ? Comment peut-on participer ?

    Oui en effet tout le monde peut y participer, c’est gratuit, et c’est ouvert au grand public comme aux acteurs qui œuvrent dans les champs de la jeunesse et du sport. Il vous suffit de nous adresser une demande, à l’adresse suivante : mceventagency@gmail.com.

    L’actualité sportive du Fenua sur www.sportstahiti.com.

    Rejoindre la discussion

    arrow
    Translate »