• JJB : Une double médaille d’or de plus pour l’insatiable Henri Burns

    Après plusieurs victoires consécutives en Jiu-Jitsu Brésilien sur les terres de l’oncle Sam, en Beach-Wrestling au fenua et en lutte au pays du long nuage blanc, plus rien ne semble arrêter le « Giant Killer » Henri Burns ! En effet, vendredi soir, notre aito a encore fait parler de lui en Nouvelle-Zélande en décrochant une double médaille d’or lors de l’Absolute National Gi 2017.

    Le samedi 5 Août à Auckland , l’ASB Stadium fût le théâtre de l’Absolute National Gi 2017 une compétition de Jiu –Jitsu Brésilien organisée par le NZ Grappler, une organisation que le tahitien côtoie depuis plus de deux ans. Pour cette édition le guerrier de Moorea participait dans la catégorie des ultra heavy weight (+ 100 kg) en ceinture bleue. Il bat son premier adversaire par soumission grâce à un étranglement arrière puis il remporte sa finale haut la main sur un score large de 10 à 0.

    Une première médaille d’or qui lui permet de se qualifier en Open où tous les meilleurs de chaque catégorie s’affrontent. Un parcours jusqu’en final qui ne laisse pas le public maori sans intérêt puisqu’Henri décroche 2 victoires par soumission sur une clé de bras puis par étranglement. En finale, il enfonce le clou en battant son rival sur une « americana » (clé de bras).

    Des résultats de bon augure pour les prochains jeux d’Asie des arts martiaux et sports de salle qui se tiendront à Achgabat au Turkménistan en Septembre, le « Giant Killer » représentera le fenua dans la discipline de la lutte. Mais avant ça, il tentera de glaner une nouvelle victoire en MMA dans le courant de ce mois. Henri Burns s’est confié au micro de sportstahiti.com :

    Salut champion ! Plus rien ne semble t’arrêter en ce moment ?

    « (Rire) C’est vrai que je suis dans ma bonne période en ce moment. Depuis ma victoire à Los Angeles, j’ai voulu garder cette dynamique. Pour l’instant c’est un sans-faute tant mieux pour moi. »

    Bientôt tu feras un combat en MMA et dans un mois tu rejoindras la délégation tahitienne pour les jeux d’Asie à Achgabat, ton calendrier est bien chargé !

    « Oui et ce n’est pas fini. Je compte aussi relever d’autres défis au-delà de nouvelles frontières comme le japon ou l’Europe sans oublier les championnats du monde de JJB en Novembre. C’est un rythme que je m’impose car j’ai des sponsors et des supporters qui me suivent et je me dois de faire un maximum de résultats pour eux chaque année. Bien sûr, tout cela doit passer par des heures d’entrainements et de sacrifices. »

    Justement, quelle est ta préparation en ce moment ?

    « 4 à 6 heures d’entrainement par jour, le matin et le soir. Le matin, on travaille plus tout ce qui est préhension comme les projections ou encore le travail au sol. Et le soir, on travaille plus tout ce qui est percussion. En ce moment c’est plus accès sur les « kicks » (coup de pied). En fait, dans ma salle, j’ai plusieurs coachs spécialisés dans différentes disciplines cela me permet de rester un combattant complet pour mes combats de M.M.A. »

    On passe à la séance de remerciement, on suppose que la liste va être longue ?

    « (rire) Oui, je remercie en particulier ma copine qui me supporte à chaque instants. Sans oublier tous mes amis et mes supporters qui me suivent depuis le début de l’aventure. Un grand Mauruuru à mes sponsors sans qui rien n’aurait été possible ! Air Tahiti Nui, Toa Faa’a, O.P.T., Yoan Buchin (papi et mami),  Nike Vaima, Koss Teimana, Tahitian Spirulina, Tahitian Spartan, la commune de Moorea – Maiao et JAC Pacifique Massage. Je remercie aussi la fédération Polynésienne de lutte qui m’aidera à partir en Turkménistan. Et enfin merci à mes partenaires d’entrainement de Faa’a, de Millenium, de mon club en New-Zealand City kick-Boxing et sans oublier mon ami Aloisio Silva. Mauruuru le fenua, je vous aime ! »

    Suivez tous nos aito à l’international sur www.sportstahiti.com !

     

    Rejoindre la discussion

    arrow
    Translate »