• Beach volley « chpts du monde scolaire » : çà passe pour les filles, çà casse pour les garçons

    Après trois jours de compétition, lors des championnats du monde scolaire de Beachvolley qui se déroulent actuellement au Brésil à Aracaju du 13 au 20 Juin, l’équipe des garçons s’est inclinée lors de ses trois matches de poule. Les filles ont quant à elles remporté tous leurs matches.

    Les championnats du monde scolaire, une expérience unique
    Les championnats du monde scolaire, une expérience unique

    çà casse pour les garçons…

    Les tahitiens ont perdu leurs trois matches de poule et terminent donc dernier du groupe. Il faut dire qu’avec la présence dans leur poule d’Israël et des deux nations favorites du tournoi, à savoir la Chine et le Brésil, l’opposition était rude. Les tahitiens ont été surclassés techniquement et physiquement face à ces deux équipes.

    Contre la Chine, la paire tahitienne Raihau et Manarii GREIG s’est inclinée en deux sets. Face au Brésil, même tarif, Tahiti s’incline en deux sets secs n’atteignant même pas la barre des 10 points dans le deuxième set. A noter que pour ce match, le coach de Tahiti, Yvan Rousset, avait choisi d’aligner Moiho aux côtés de Manarii.

    Cependant, c’est lors du premier match de poule, face à Israël, que les tahitiens peuvent nourrir quelques regrets. En effet, c’était un match qui semblait être à la portée tant les deux équipes étaient proches sur le plan technique. Mais le mental d’acier des israéliens leur a permis de remporter la victoire.

    Tahiti fini donc dernier de la poule et jouera désormais un match de classement pour la septième ou huitième place face à l’Inde. Il est maintenant question de sauver l’honneur en remportant au moins un match dans le tournoi.

    En se mesurant à l’élite internationale, nous constatons que les jeunes tahitiens auront pêché dans quasiment tous les domaines : technique, physique, tactique et surtout mental. Tout cela est lié à un manque d’expérience, un manque de match, le beach volley étant une discipline assez récente en Polynésie française.

    çà passe pour les filles

    Avec sept nations inscrites dans cette catégorie, le comité organisateur a opté pour un format de poule unique. Ainsi les tahitiennes disputent un mini championnat face à la Chine, le Brésil (A et B), le Paraguay, le Chili et Israël. Les deux premières équipes s’affronteront de nouveau pour la finale.

    Bon début des filles
    Bon début des filles

    Après trois premiers matches, tous les voyants sont au vert pour les jeunes sociétaires du Pirae Volley Club. Elles remportent tous leur matches sans perdre un set mais surtout en développant un jeu alléchant et en faisant preuve d’une combativité à toute épreuve. Ainsi les grandes nations que sont le Chili, la Chine et le Paraguay sont tombées face aux guerrières polynésiennes.

    Les tahitiennes font désormais partie des favorites du tournoi à l’instar de l’équipe A du Brésil et des israéliennes.

    La prochaine et dernière journée de matches de poules est programmée jeudi. Les tahitiennes disputeront trois matches le même jour, trois matches clés face aux favorites brésiliennes (AetB) et face à Israël.

    Nul doute qu’en maintenant ce niveau de jeu et de concentration jeudi, les tahitiennes porteront haut les couleurs du Fenua et permettront peut être de décrocher le titre suprême vendredi.

    Impossible n’est pas tahitien !

    Suivez l’actualité de nos jeunes aito à l’international sur www.sportstahiti.com.

    K.K

    Rejoindre la discussion

    arrow
    Translate »